Affaire Benalla: des messages embarrassants retrouvés dans son portable "perdu"

Affaire Benalla: des messages embarrassants retrouvés dans son portable "perdu"

Publié le 29/07/2019 à 20:45 - Mise à jour à 20:46
© Alain JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Lors de sa garde à vue en juillet 2018, après les incidents du 1er-Mai, Alexandre Benalla avait dit avoir perdu son téléphone portable personnel. Mais les enquêteurs ont remis la main dessus, et Le Monde a révélé certains messages embarrassants qui avaient été supprimés de l'appareil.

Après les incidents survenus place de la Contrescarpe à Paris, 1er mai 2018, Alexandre Benalla avait expliqué aux enquêteurs, lors de sa première garde à vue le 21 juillet 2018, qu'il avait perdu son téléphone personnel.

Il avait assuré qu'il n'avait que son portable professionnel en sa possession, et que les données de l'autre téléphone avaient été conservées sur une clé USB, elle-même égarées "dans des déménagement successifs".

Pourtant les enquêteurs ont pu remettre la main sur cet appareil, qui fonctionnait encore le 22 juillet 2018 à 22h01, après donc la première garde à vue: Alexandre Benalla a échangé avec Pierre-Olivier Costa, chef de cabinet de Brigitte Macron.

Mais ce n'est pas tout, des messages supprimés ont été ressuscités par les enquêteurs, et Le Monde en a révélé certains ce lundi 29 juillet.

Lire aussi: Benalla n'a "jamais été protégé par l'Elysée", assure Macron

Le journal a notamment retranscrit le message envoyé par Alexandre Benalla directement à Emmanuel Macron, via Telegram, dans la nuit du 1er au 2 mai, quand les premières images de l'altercation entre lui et le couple de la Contrescarpe ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux: "La scène assez violente a été filmée et même si on ne m’identifie pas très nettement je suis reconnaissable. Cette vidéo tourne actuellement sur les réseaux sociaux".

D'autres SMS montrent le soutien qu'a reçu Alexandre Benalla de personnes à l'intérieur même de l'Elysée.

"Tous des cons Alexandre sois zen et fort c’est le patron qui décide et à 30.000 kilomètres il ne décide rien te concernant", lui avait notamment écrit Jean-Luc Minet, commandant militaire en second de la présidence de la République.

Une correspondance avec Vincent Crase a aussi été révélée: "Profil bas, ça va se calmer. Dans un mois on en parle plus".

Voir aussi:

Alexandre Benalla et Nadine Morano s'écharpent sur Twitter

Affaire Benalla: pas de poursuites pour "faux témoignage" contre le directeur de cabinet de Macron

Alexandre Benalla était hébergé par Mimi Marchand, proche du couple Macron

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des messages embarrassants ont été retrouvés dans le téléphone portable soi-disant perdu d'Alexandre Benalla.

Fil d'actualités Société