Affaires Maëlys et Arthur Noyer: à qui sont les ossements découverts près du morceau de crâne du militaire?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Affaires Maëlys et Arthur Noyer: à qui sont les ossements découverts près du morceau de crâne du militaire?

Publié le 15/01/2018 à 15:04 - Mise à jour à 15:18
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les ossements découverts vendredi près des lieux où un morceau du crâne d'Arthur Noyer a été retrouvé n'appartiennent pas forcément au caporal. Des analyses sont en cours et si cette hypothèse se confirme, c'est un nouveau mystère qui viendra se rajouter aux zones d'ombre entourant la série de disparitions dans la région, et dont deux impliquent Nordahl Lelandais en tant que suspect.

Il est encore difficile de savoir dans quel sens la révélation va faire avancer l'enquête, mais la découverte est troublante: les ossements découverts à proximité des lieux où un morceau du crâne d'Arthur Noyer a été retrouvé seraient bien des restes humains, selon une source citée par le Dauphiné libéré.

Sont-ils pour autant ceux du caporal disparu une nuit d'avril en sortant d'une boîte de nuit de Chambéry? Toujours selon la même source, ils présenteraient une décoloration différente de ceux découverts en septembre à proximité d'un chemin de promenade à Montmélian (Savoie).

Si ce ne sont ceux d'Arthur Noyer, à qui peuvent être ces ossements? Des analyses sont en cours pour essayer de faire la lumière sur le macabre découvert. L'hypothèse des restes de la petite Maëlys ne peut être écartée en l'état. Avec en ligne de mire un scénario macabre: celle d'un double crime de Nordahl Lelandais, suspectée dans les deux affaires, qui se servirait des lieux comme d'un charnier pour les dépouilles de ses victimes.

Mais d'autres disparitions suspectes pourraient revenir sur le tapis depuis cette découverte. Plusieurs ont été évoquées depuis que Nordahl Lelandais a été mis en examen pour la mort d'Arthur Noyer. Plusieurs noms reviennent comme ceux de Jean-Christophe Morin ou Ahmed Hamadou, disparus à un an d'intervalle lors du même festival de musique électronique à Albertville. Mais fin décembre, c'est la mère d'une autre victime qui avait lancé un appel dans les pages du JDD: celle de Nordine Ghazali, un homme originaire de Moselle et disparu en 2015 de l'hôpital de Chambéry où il a été pris en charge lors de ses vacances. En mai 2016 des ossements sont découverts par un agriculteur à La Ravoire (à une dizaine de kilomètres de Montmélian), éparpillés sur trois kilomètres carrés. Ce sont bien ceux du disparu. Sa mère explique au journal que son bassin n'a jamais été retrouvé.

Lire aussi: Affaire Maëlys/Noyer/Lelandais: "FBI français" et "super logiciel" pour étudier d'autres disparitions

Dans l'attente des résultats de l'analyse, la plus grande prudence reste de mise. Outre le fait qu'il n'est pas encore confirmé que ces os soient bien ceux d'un être humain, il n'est pas non plus exclu malgré la source précitée qu'ils ne soient pas des restes d'Arthur Noyer. S'ils appartiennent à une autre personne, reste enfin à prouver qu'ils soient bien les restes d'un homicide, et que Nordahl Lelandais en soit bien l'auteur. L'ex-militaire de 34 ans conteste toute implication dans l'affaire Maëlys et Arthur Noyer et admet seulement avoir été, dans les deux cas, aux mêmes endroits que ceux où les victimes ont disparu.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les ossements sont-ils vraiment ceux d'Arthur Noyer? Des analyses sont en cours.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-