Affaire Maëlys: la famille de Nordahl L. unie pour défendre le suspect

Innocence

Affaire Maëlys: la famille de Nordahl L. unie pour défendre le suspect

Publié le :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 11:28

Mise à jour :

Jeudi 07 Décembre 2017 - 11:55
Les parents et le frère de Nordahl Lelandais, le principal suspect dans la disparition de Maëlys de Araujo, clament à l'unisson que l'ancien militaire est innocent. Ils interviennent sporadiquement dans les médias et peuvent maintenant s'appuyer sur les témoignages qui assurent qu'à 3h15 la fillette était bien dans la salle tandis que le trentenaire, lui, était absent.
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans la maison de Domessin, la famille de Nordahl Lelandais, le principal suspect dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys de Araujo, défend bec et ongles l'ancien militaire de 34 ans. Alors que l'enquête semble se focaliser sur deux éléments, l'horaire exact de la disparition de la petite et les images de vidéosurveillance captées par une caméra à un carrefour de Pont-de-Beauvoisin en Savoie, les proches du suspect continuent de crier l'innocence du seul mis en cause de l'affaire.

Dernier en date à prendre la parole, le père du suspect, pourtant très discret dans les médias. Mardi 5, au lendemain de l'intervention d'Alain Jakubowicz sur le plateau de BFMTV, il s'exprimait au micro de RTL. S'exprimant sur la conviction de l'innocence du plus jeune de ses fils, il estime qu'"on l'accuse de l'avoir enlevée, alors qu'à 3h15 elle était encore au mariage. Il y a des témoins, c'est important. Il faut que ce soit pris en considération. C'est sûr, il y a des trucs qui ne vont pas (…) Il fallait un coupable. Il y a sûrement d'autres pistes".

Voir aussi: Maëlys: l'accusation a-t-elle volontairement ignoré des témoignages favorables à Nordahl L.?

Le père, encore une fois, assurait déjà quelques jours auparavant que Nordahl Lelandais "est un garçon qui est très gentil, qui aime bien les enfants. Jamais, jamais il ne ferait une chose comme ça".

La mère de Nordahl, Christiane Lelandais, avait été la première de la famille à essayer d'expliquer aux médias que son fils n'était pas impliqué dans la disparition de la petite. En octobre, elle avait fait un commentaire remarqué en assurant à l'issue de la conférence de presse des parents de Maëlys: "Dès que je pourrai aller voir mon fils en prison, je vais lui parler et lui dire +Si tu as vu quelque chose, il faut le dire+. Et s’il me lâche quelque chose, j’en ferai part, c’est sûr". Elle est effectivement allé le voir et a alors rapporté, en guise de défense, les propos que lui aurait tenu le suspect: "Il m’a affirmé encore une fois qu’il était innocent. Il m’a dit +Maman, je te le jure, je te l’assure+, les yeux dans les yeux. Et je le crois. Je pense que s’il était coupable de quelque chose, il aurait la tête qui changerait. Il serait différent. Il ne pourrait pas me mentir jusqu’à ce point-là".

Aller plus loin: Disparition de Maëlys: une nouvelle affaire Grégory?

Le frère aîné, enfin, est l'un des plus ardents défenseurs de son cadet, notamment sur les réseaux sociaux. France-Soir avait déjà publié quelques extraits des échanges "tendus" entre le trentenaire et des membres de la famille de Maëlys. Après avoir parlé dans un premier temps aux médias, il s'était enfermé dans le silence. Il s'est depuis exprimé en exclusivité dans France-Soir. Le frère du suspect assurait qu'il avait "peur pour (s)a famille" et surtout que "quand Nordahl sera dehors, on convoquera les journalistes, on racontera toute la vérité sur les ragots que tout le monde a colporté sur notre compte".

Dans le clan Lelandais, la thèse de l'innocence de Nordahl reste vivace grâce à quelques témoignages capitaux. Ceux-ci assurent que la petite fille était encore présente dans la salle polyvalente à 3h15 du matin, un horaire où il est certain (et admis aussi bien par l'accusation que la défense) que le suspect avait quitté les lieux, avant d'y revenir plus tard. Des propos qui entrent en contradiction avec la thèse retenue par l'accusation, celle d'une enlèvement qui aurait eu lieu juste après 2h45.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Toute la famille défend la thèse de l'innocence de Nordahl Lelandais.

Commentaires

-