Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais n'a pas violé la petite fille

Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais n'a pas violé la petite fille

Publié le :

Vendredi 01 Juin 2018 - 08:10

Mise à jour :

Vendredi 01 Juin 2018 - 08:11
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A la veille des funérailles de Maëlys de Araujo, les analyses scientifiques ont parlé. Selon RTL, elles confirment que l'enfant tuée par Nordahl Lelandais, qui lui a fracturé la mâchoire, n'a pas été violée par son bourreau. L'ancien militaire a toujours nié les violences sexuelles.

L'avancée dans l'enquête sur la mort de la petite Maëlys est considérable: selon RTL citant les expertises scientifiques, la fillette n'aurait pas été violée par Nordahl Lelandais. Cette conclusion ressort des analyses pratiquées sur le corps de l'enfant, dont la dépouille a été rendue à la famille.

Les médecins légistes et les anthropologues de l'IRCGN, l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie, ont passé trois mois –depuis la découverte du cadavre de l'enfant le 14 février– à examiner le squelette de Maëlys. Et les résultats confirment, au moins dans les grandes lignes, les déclarations de Nordahl Lelandais.

L'ancien maître chien de l'armée avait toujours nié le viol de la petite fille, expliquant que le décès de l'enfant était "accidentel": il avait expliqué avoir emmené sa victime dans sa voiture depuis la salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin (Isère) et avoir roulé en direction de son domicile de Domessin (Savoie, à quelques minutes de la fête). En chemin, l'enfant aurait paniqué et l'ancien militaire explique l'avoir giflée ce qui aurait provoqué sa mort.

Lire aussi - Affaire Maëlys: il défend Nordhal Lelandais, il risque la prison ferme

Les experts légistes ont constaté effectivement que Maëlys de Araujo présentait une fracture de la mâchoire, antérieure à sa mort, causée par un ou plusieurs coups très violents. Il n'existe aucune autre lésion sur le crâne de la fillette.

Mais c'est les recherches sur le reste du corps et les sous-vêtements qui étaient très attendues. Tout a été scruté de près: la zone génitale, la robe, la brassière, toutes les fibres des vêtements que portait l'enfant dans cette nuit du 26 au 27 août 2007. Aucune trace d'ADN, aucune présence de sperme n'ont pu être établie.

Voir aussi - Affaire Maëlys: la gifle de Nordahl Lelandais responsable de la mort de l'enfant?

Cette confirmation renforce la défense de Nordahl Lelandais qui espère jouer la carte de "la violence volontaire ayant entraîné la mort, sans intention de la donner" et contrecarrer l'image d'un Nordahl Lelandais pédophile, ou ayant prémédité son acte.

Les funérailles de Maëlys se dérouleront samedi 2 en début d'après-midi à la Tour-du-Pin, en Isère.

Maëlys est morte d'une fracture de la mâchoire et n'a pas été violée.

Commentaires

-