Affaire Maëlys: de nouvelles recherches là où des ossements d'Arthur Noyer ont été découverts

Affaire Maëlys: de nouvelles recherches là où des ossements d'Arthur Noyer ont été découverts

Publié le :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 09:50

Mise à jour :

Vendredi 26 Janvier 2018 - 09:59
Les gendarmes ont entamé de nouvelles recherches pour retrouver le corps de la petite Maëlys, disparue en août dernier. Les militaires se sont concentrés sur la zone où des ossements appartenant à Arthur Noyer, que Nordahl Lelandais est aussi soupçonné d'avoir tué, ont été retrouvés en Savoie.
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Afin de retrouver la petite Maëlys, disparue depuis le 27 août dernier, les gendarmes auraient entamé de nouvelles recherches. Ceux-ci se sont concentrés mercredi 24 sur les environs du lieu où des ossements d'Arthur Noyer, que Nordahl Lelandais est aussi soupçonné d'avoir tué, ont été découverts vendredi 12.

Selon Le Dauphiné Libéré, un hélicoptère de la gendarmerie a été vu survolant la zone, située sur les hauteurs de Montmélian et Cruet, en Savoie. De plus, de nouveaux plans d'eau comme le lac de La Thuile devraient aussi être sondés dans les prochains jours dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys.

A voir aussi: Affaire Maëlys et Arthur Noyer - l'ADN a parlé, les ossements retrouvés sont ceux du caporal

Les lieux de ces recherches "discrètes" ne se situent qu'à une petite heure de route du Pont-de-Beauvoisin en Isère, où la fillette a disparu lors d'une fête de mariage. C'est dans cette zone qu'un fragment de boîte crânienne appartenant à Arthur Noyer a été découvert en septembre dernier.

Non loin, de là d'autres ossements, qui se sont aussi avérés appartenir au jeune homme de 24 ans jeudi 25, ont également été trouvés.

Malgré des recherches approfondies dans les alentours de Pont-de-Beauvoisin, où elle a disparu, aucune trace de la petite Maëlys n'a été mise à jour. Les enquêteurs espèrent donc retrouver sa trace près des restes du jeune militaire que Nordahl Lelandais est aussi suspecté d'avoir tué.

Ce dernier clame pourtant son innocence et a fait une demande de remise en liberté alors qu'il est incarcéré et mis en examen dans le cadre de ces deux affaires. Cette demande a cependant été rejetée mardi 23 par le juge des libertés.

Des recherches approfondies avaient déjà été effectuées aux alentours de Pont-de-Beauvoisin, les gendarmes se concentrent maintenant sur la Savoie pour retrouver la petite Maëlys.


Commentaires

-