Affaire Noyer: pour les parents d'Arthur, Lelandais est un "prédateur"

Confidences

Affaire Noyer: pour les parents d'Arthur, Lelandais est un "prédateur"

Publié le :

Jeudi 12 Avril 2018 - 12:41

Mise à jour :

Jeudi 12 Avril 2018 - 12:58
Dans un entretien accordé ce jeudi au "Berry Républicain", les parents d'Arthur Noyer se sont exprimés un an après l'annonce de la disparition de leur fils. Ils ont évoqué son souvenir estimant que Nordahl Lelandais, mis en examen pour assassinat, était "un prédateur".
©Capture d'écran
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après des mois de silence, ils savent désormais qu'il ne fait plus partie de ce monde. Un an après l'annonce de sa disparition, les parents d'Arthur Noyer se sont confiés lors d'une interview accordée au Berry Républicain publiée ce jeudi 12. Ils ont évoqué le souvenir de leur fils et se sont exprimés sur Nordahl Lelandais, mis en examen pour assassinat et également soupçonné de l'enlèvement et du meurtre de la petite Maëlys.

Pour le père d'Arthur, l'ancien maître-chien est "un prédateur". Selon lui, il avait repéré son fils comme il l'a fait avec Maëlys. "Il utilise un moyen pour entrer en contact: le chien pour Maëlys, peut-être le fait qu’il était un ancien militaire pour Arthur. Il est dans la séduction. Puis il nie, il avoue car il est obligé et enfin, il minimise", a-t-il déclaré espérant qu'il sera jugé pour "assassinat". "On attend une condamnation. A vie. A perpétuité. Une vraie perpétuité".

Lui et sa femme ont également expliqué qu'ils espéraient que la mort de leur fils "serve à quelque chose". "Une disparition reste un drame familial. Il y a un vrai travail à faire entre la famille, la justice et les enquêteurs", a expliqué le père d'Arthur Noyer confiant que certaines familles avaient l'impression de ne pas être prises au sérieux. En revanche, il a tenu à dire qu'il n'avait "rien à reprocher à la justice ou aux gendarmes pour l'affaire Arthur" .

Lire aussi - Outre Maelys et Arthur Noyer, Nordahl Lelandais mêlé à d'autres morts?

Le 29 mars dernier, Nordahl Lelandais a reconnu son implication dans la mort du caporal Arthur Noyer. Dans un communiqué, les magistrats ont précisé que l'ex-militaire de 35 ans avait avoué "spontanément" avoir "porté des coups" lors d'une "bagarre" ayant entraîné la "chute" mortelle du jeune militaire. Le mis en cause a uniquement admis "avoir commis des violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Pour le moment, le motif de cette altercation supposée n'est pas encore connu.

Des restes du crâne de la victime, puis d'autres ossements, avaient été découverts sur un chemin à Cruet (Savoie), à une vingtaine de kilomètres de Chambéry. Le suspect et les magistrats s'étaient rendus sur place.

Un an après l'annonce de la disparition de leur fils, les parents d'Arthur Noyer se sont exprimés sur l'affaire.

Commentaires

-