Agressée par un homme ivre aux jardins d'Eole et secourue par des migrants

Agressée par un homme ivre aux jardins d'Eole et secourue par des migrants

Publié le :

Mercredi 12 Septembre 2018 - 15:57

Mise à jour :

Mercredi 12 Septembre 2018 - 16:02
La gardienne des jardins d'Eole a été agressée mardi par un homme ivre. Plusieurs migrants qui se trouvaient là sont alors venus à son secours. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour mettre fin à la rixe qui s'en est suivie.
© Philippe HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les jardins d'Eole, situé dans le 18e arrondissement de Paris, sont malheureusement plus connus pour leurs problèmes de sécurité, notamment liés au trafic de drogue, ou aux campements sauvages qui apparaissent régulièrement à proximité que comme lieu de détente.

Une rixe impliquant une vingtaine de personnes y a eu lieu mardi 11 au soir. On pourra au moins se réjouir que la bagarre ait éclaté pour venir en aide à la victime d'une agression et qu'aucun blessé grave ne soit à déplorer. Ce sont en effet des migrants qui se trouvaient à proximité qui se sont portés au secours de la gardienne du parc.

Celle-ci avait été abordée par quatre hommes, dont un au moins était alors ivre, rapporte Le Parisien. Apparemment sans raison, cet individu s'en serait brusquement pris à elle. Les témoins de la scène sont alors intervenus et l'altercation a dégénéré en bagarre généralisée.

Voir: Affrontements à Calais d'un degré "jamais connu", 4 blessés graves

Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour y mettre fin. La gardienne du parc a pu désigner son agresseur, lequel a été interpellé et placé en garde à vue après avoir été hospitalisé pour une blessure légère à la tête.

Présenté par les habitants du quartier comme un haut-lieu de la consommation de drogue, les jardins d'Eole avaient vu près de 2.000 migrants s'y installer en 2016 pendant plusieurs semaines avant d'être évacués par les autorités.

Lire aussi:

Un millier de migrants évacués de deux campements à Paris

Evacuation au cœur de Nantes d'un campement de 450 migrants

Des migrants sont venues au secours de la femme agressée au jardin d'Eole.


Commentaires

-