Agression de militaires au Louvre: perquisition près des Champs-Elysées

Agression de militaires au Louvre: perquisition près des Champs-Elysées

Publié le :

Vendredi 03 Février 2017 - 17:19

Mise à jour :

Vendredi 03 Février 2017 - 17:29
©VL/FranceSoir.fr
PARTAGER :
-A +A

Une perquisition a eu lieu ce vendredi après-midi à deux pas des Champs-Elysées, quelques heures seulement après l'agression d'une patrouille de Sentinelle au Carrousel du Louvre. Les hommes de la BRI ont été déployés sur place mais aucune interpellation n'a eu lieu.

Quelques heures après l'agression d'une patrouille de militaires de l'opération Sentinelle au Carrousel du Louvre, une importante opération de police a été lancée vers 16h dans le VIIIème arrondissement de Paris, a pu constater un journaliste de FranceSoir.fr.

Plusieurs véhicules dont un blindé de la BRI ont bloqué une partie de la rue du Colisée, entre l'avenue des Champs-Elysées et la rue de Ponthieu, sur une vingtaine de mètres. C'est dans un hôtel de ce très chic quartier de la capitale qu'aurait, selon LCI, logé l'auteur de l'attaque. Par ailleurs, l'accès à la zone était interdite aux voitures sur un périmètre encore plus large, notamment jusqu'à l'avenue Franklin Roosevelt. Un véhicule des services techniques de la police judiciaire était également sur place.

Plusieurs curieux assistaient à la scène. Les piétons qui espéraient traverser se sont vu demander par les policiers- qui éludaient les questions des badauds inquiets- de contourner la zone.

Si aucune informations ne filtrait, l'ambiance assez détendue, associée à un dispositif apparaissant trop léger pour un assaut, ne faisait pas penser à une interpellation mais plutôt à une perquisition. Les hommes de la BRI, en tenue d'intervention et lourdement armés, sont d'ailleurs ressortis vers 17 heures, à l'évidence sans avoir procédé à aucune arrestation. Aucune arme ni explosif n'a été découvert.

Plusieurs autres perquisitions sont en cours, mais leur localisation étaient encore inconnue ce vendredi à 17h. De même que l'identité de l'homme qui a attaqué plusieurs militaires dans la matinée avec une machette. Il a reçu au moins une balle et été hospitalisé dans un état grave.

Les hommes de la BRI ont été déployé dans le VIIe arrondissement de Paris peu après l'agression du Louvre.


Commentaires

-