Agression de Pierre-Ambroise Bosse: l'homme qui l'aurait tabassé l'accuse d'avoir menti et porte plainte à son tour

Agression de Pierre-Ambroise Bosse: l'homme qui l'aurait tabassé l'accuse d'avoir menti et porte plainte à son tour

Publié le :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 11:57

Mise à jour :

Mercredi 20 Septembre 2017 - 12:05
Le champion du monde du 800m Pierre-Ambroise Bosse, violemment agressé fin août, a menti sur le déroulement des faits selon l'avocat de la défense. Ce dernier assure que son client, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, est "lourdement handicapé à une jambe" et ne l'a pas frappé au sol. Une plainte contre le sportif a été déposée.
© Jewel SAMAD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pierre-Ambroise Bosse ne va pas encore pouvoir mettre derrière lui la violente agression qu'il a subie fin août. Le champion du monde français du 800m, passé à tabac par trois individus dans la nuit du 26 au 27 août dernier, alors qu'il venait de fêter sa médaille d'or avec un ami dans une discothèque, à Gujan-Mestras en Gironde, est accusé d'avoir menti par l'avocat de la défense et sommé de dire "toute la vérité".

Un homme avait été mis en examen pour "violences volontaires" le vendredi 1er septembre et une information judiciaire avait été ouverte pour "violences en réunion". L'agresseur présumé avait été placé sous contrôle judiciaire.

C'est l'avocat de cet individu, Me Arnaud Dupin, qui a révélé ce mercredi 20 dans le quotidien Sud-Ouest que son client avait décidé de porter plainte. Il a également détaillé sa version des faits et expliqué pourquoi, selon lui, le suspect n'a pas pu frapper le sportif à coups de pied lorsqu'il se trouvait au sol.

"(Mon client) était sur le parking du casino avec des copains et il n’a rien demandé à personne. Il y a eu méprise lorsque Pierre-Ambroise Bosse est sorti furieux de sa voiture et a jeté violemment une canette de bière en direction de mon client qui s’est protégé avec ses bras et a été blessé au niveau d’un biceps. Nous avons produit un certificat médical et déposé une plainte à l’encontre du champion pour violences volontaires avec arme par destination", a d'abord déclaré Me Arnaud Dupin, mettant en doute la version de Bosse, qui avait dit avoir été giflé par l'agresseur présumé alors qu'il se trouvait dans sa voiture.

L'avocat a tenu à préciser que son client avait "un casier judiciaire vierge" et était lourdement handicapé à une jambe. Et donc "incapable de lui avoir donné des coups de pied au sol".

Pierre-Ambroise Bosse a été forcé de mettre fin à sa saison sportive quelques jours après son sacre au Mondial d'Athlétisme.


Commentaires

-