Agressions sexuelles: une femme pompier porte plainte contre ses supérieurs

Agressions sexuelles: une femme pompier porte plainte contre ses supérieurs

Publié le :

Vendredi 09 Mars 2018 - 10:47

Mise à jour :

Vendredi 09 Mars 2018 - 11:04
Une jeune femme pompier de Paris a porté plainte lundi contre deux de ses supérieurs hiérarchiques qu'elle accuse d'agressions sexuelles, selon une information rapportée par "Le Point". Les deux hommes auraient prétexté qu'il s'agissait d'un bizutage.
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La parole s'est une nouvelle fois libérée. Une jeune femme pompier de Paris a porté plainte lundi 5 contre deux de ses supérieurs hiérarchiques qu'elle accuse d'agressions sexuelles, selon une information rapportée ce vendredi 9 par Le Point. Les faits se seraient déroulés dès son arrivée dans l'équipe (en août 2016) au sein-même de la caserne mais aussi lors d'interventions sur le terrain. Visiblement, les deux hommes prétextaient après chacun de leurs méfaits qu'il s'agissait d'un bizutage et que toutes les femmes de la caserne étaient déjà passées par là.

Mais après plusieurs attouchements et une tentative de baiser volé, la jeune femme a décidé de sortir du silence. Elle a alerté sa hiérarchie avant de déposer plainte auprès du commissariat de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, là où se trouve la caserne d’affectation des trois pompiers. Une enquête a été ouverte.

Selon une étude réalisée par l'Ifop et révélée par franceinfo fin février dernier, 32% des femmes françaises auraient déjà été victimes de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle sur leur lieu de travail. Dans le détail, 34% d'entre elles auraient fait l'objet de sifflements, de gestes ou de commentaires grossiers au moins une fois au cours de leur carrière.  

Lire aussi - LCP: la journaliste qui a porté plainte pour agression sexuelle démissionne

Elles seraient également 24% à avoir subi des "contacts physiques légers"(effleurement des mains, des cheveux, du visage ou des jambes) et 13% à avoir été victimes d'attouchements sur une zone génitale ou érogène (main aux fesses, étreinte forcée, baiser volé, etc.). 

 

Une femme pompier a porté plainte contre ses supérieurs pour agressions sexuelles.


Commentaires

-