Aisne: une petite fille de 14 mois tuée par le rottweiler de ses parents

Horreur

Aisne: une petite fille de 14 mois tuée par le rottweiler de ses parents

Publié le :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 17:34

Mise à jour :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 17:40
Une enfant de 14 mois a été mortellement mordue par son chien alors qu'elle était dans les bras de sa mère, avec sa sœur. Le drame s'est déroulé à Saint-Aubin.
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une petite fille de 14 mois est décédée ce jeudi 19 vers 11h30, à Saint-Aubin dans l'Aisne, après avoir été mordue à la tête par le rottweiler de la famille. La fillette se trouvait dans les bras de sa maman, aux côtés de sa grande sœur, quand le chien s'est jeté sur elle selon Le Courrier Picard.

La scène tragique s'est déroulée dans la maison familiale, en présence des deux parents de 29 et 32 ans. Les secours ont rapidement été prévenus de ce qu'il venait de se passer mais n'ont rien pu faire une fois sur place. La fillette est en effet morte sur le coup.

Une enquête a été ouverte pour déterminer  les circonstances précises du drame. Et selon France 3 Picardie, le chien a été euthanasié.

Le rottweiler est un chien de garde et de défense considéré comme dangereux. La détention de ce type de chien est interdite aux mineurs, aux majeurs en tutelle et aux personnes ayant été condamnées à une peine de prison pour un crime. La violation de ces règles fait encourir 6 mois d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende. Les propriétaires de chiens coupables d'agressions mortelles risquent jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende.

Cette race de chien est souvent impliquée dans ce genre de faits divers, que la morsure soit mortelle ou non. En mai 2016, à Epfig dans le Bas-Rhin, un petit garçon de 18 mois avait été tué par le rottweiler de la famille, qui était attaché dans le jardin au moment du drame. Dans cette affaire, le chien avait également été euthanasié sur arrêté du maire de la commune, Jean-Claude Mandry.

 

Le drame s'est déroulé à Saint-Aubin, en fin de matinée, au domicile familial.

Commentaires

-