Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis

Horreur

Albertville: il tue son chiot à la hache, 18 mois ferme requis

Publié le :

Lundi 16 Avril 2018 - 21:01

Mise à jour :

Lundi 16 Avril 2018 - 21:02
Un homme de 37 ans, qui a tué à la hache le chiot de la famille, était jugé ce lundi en comparution immédiate. Une peine de 18 mois ferme pouvait être requise. Mais le procureur a demandé une expertise psychiatrique.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il reste en détention préventive jusqu'au 24 mai. Un homme de 37 ans était jugé ce lundi 16 en comparution immédiate devant le tribunal d'Albertville. Quelques jours plus tôt, il avait tué à coups de hache le chiot de la famille devant les yeux de sa femme et de son fils.

Lors de l'audience, il a expliqué qu'il avait exécuté la petite chienne de trois mois parce qu'elle avait une patte cassée et qu'il ne voulait pas d'un animal handicapé.

Face à la cruauté des faits, une pétition a été mise en ligne pour que cet individu écope d'une lourde peine.

Ce drame, qui a traumatisé la mère de famille et ses cinq enfants (dont trois d'une précédente relation), a mis au jour "le climat de violence et de terreur qui régnait dans la famille depuis des années", a révélé France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Lire aussi: chiot battu à mort - une pétition pour trouver les responsables

Cet homme aurait notamment un jour enfermé son fils (qui n'avait alors que 4 ans) dans un placard pour des "raisons éducatives". Il aurait aussi harcelé moralement sa fille dyslexique, en lui disant "prend une corde et pends-toi". Des faits de violences physiques lui sont aussi reprochés.

Le procureur de la République a voulu requérir une peine de prison de 30 mois, dont 12 avec sursis. Mais auparavant, il recommande une expertise psychiatrique. L'affaire a donc été renvoyée au 24 mai. Jusqu'à cette date, le trentenaire sera maintenu en détention préventive.

Un père de famille était jugé en comparution immédiate ce lundi pour avoir massacré son chiot à la hache. (Illustration)


Commentaires

-