Alerte - Brest: 2 blessés par balles devant une mosquée, le tireur se serait suicidé [MAJ]

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Alerte - Brest: 2 blessés par balles devant une mosquée, le tireur se serait suicidé [MAJ]

Publié le 27/06/2019 à 18:15 - Mise à jour à 20:46
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Ce jeudi 27, peu après 16h, un homme arrivé en voiture a ouvert le feu devant la mosquée de Pontanezen à Brest. Le motif de cette attaque est pour l'instant inconnu. Deux personnes, dont l'imam, ont été blessées aux jambes.

Un homme a ouvert le feu devant une mosquée de Brest, blessant deux personnes. Selon les premiers éléments rapportés par Le Télégramme de Brest, il était un peu plus de 16h quand les faits se sont produits.

Une voiture s’est arrêtée devant l’édifice religieux et un homme, qui n’est pas encore identifié, en est descendu et s’est entretenu avec un individu. Le ton serait rapidement monté et l’automobiliste a alors fait usage d’une arme de poing tirant à six ou sept reprises, avant de s’enfuir.

La police judiciaire a été saisie et les éléments connus sont pour l’heure assez flous.

Selon Ouest-France, le tireur a été décrit comme portant une casquette et aurait demandé à faire des photos, pour un motif inconnu, avant d’ouvrir le feu.

Mise à jour à 20h44: Selon plusieurs sources médiatiques (voir ici), le tireur présumé a été retrouvé à côté de sa voiture, une balle dans la tête. Il se serait probablement suicidé.

Parmi les deux hommes blessés, a priori aux jambes, figure l’imam de la mosquée, Rachid El Jay. Les deux victimes ont été transportées à l’hôpital pour être prises en charge.

Lire aussi - Petit-Couronne: un journaliste agressé par des fidèles devant une mosquée

Une femme est actuellement entendue par les policiers, cette dernière aurait été témoin de cette attaque.

Selon la presse locale, la mosquée n’avait pas fait l’objet de menaces particulières les jours précédents, et aucune piste ne peut pour l’instant être avancée avec certitude.

Lire aussi:

"Jesus Akbar": des tags islamophobes et racistes découverts sur des mosquées rennaises

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les faits se sont déroulés devant la mosquée de Brest.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-