Alerte - Bruxelles: un policier poignardé, l'assaillant aurait crié "Allah Akbar"

Alerte - Bruxelles: un policier poignardé, l'assaillant aurait crié "Allah Akbar"

Publié le :

Mardi 20 Novembre 2018 - 08:22

Mise à jour :

Mardi 20 Novembre 2018 - 11:12
© EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un policier belge a été agressé au couteau ce mardi matin à Bruxelles par un individu qui aurait crié "Allah Akbar". Il a été neutralisé rapidement.

Ce mardi 20 au petit matin, un homme a attaqué au couteau un policier dans un commissariat en plein cœur de Bruxelles en Belgique. Selon les éléments rapportés par la presse belge, l'assaillant aurait crié "Allah Akbar" au moment des faits avant d'être neutralisé.

Les faits se sont déroulés vers 5h30 rue du Marché au Charbon non loin de Grand-Place, l'un des lieux les plus connus et les plus fréquentés de la capitale belge.

Un policier a été blessé par l'arme blanche et a été hospitalisé. Son pronostic vital n'est pas engagé.

Les forces de l'ordre belges ont ouvert le feu sur l'individu au couteau, le blessant par balles. Il a également dû être hospitalisé. On ignore si son pronostic vital est engagé.

Mise à jour à 11h: Philippe Close bourgmestre de Bruxelles a apporté son soutien à la police belge, ne précisant pas toutefois si les motivations de l'assaillant s'étaient éclaircies depuis que l'enquête a commencé.

Mise à jour à 10h13: L'agresseur a été touché par balles au torse, mais son pronostiv vital n'est pas engagé.

Mise à jour à 9h39: Selon le ministre de l'Intérieur Jan Jambon, l'assaillant n'était pas connu pour des faits de terrorisme. "Sur la base des informations dont nous disposons, il s'agirait d'une personne internée qui avait récemment été libérée" a expliqué le ministre à la radio belge.

Mise à jour à 8h59: La police locale refuse de confirmer ou d'infirmer que l'assaillant a bien crié "Allah Akbar", une information relayée pour l'instant par la presse locale

Une enquête a été ouverte par les autorités belges pour essayer de connaître les intentions de l'agresseur et l'éventuelle motivation terroriste, qui n'est pour l'instant qu'une hypothèse de cette attaque.

Hasard ou lien, Emmanuel Macron est à Bruxelles depuis lundi 19 dans le cadre d'une visite d'Etat prévue sur deux jours.

L'attaque s'est produite non loin de Grand-Place, en plein cœur de la capitale belge.


Commentaires

-