Alerte Info - Deux soldats français tués au Mali dans l'explosion d'un engin piégé [MAJ]

Alerte Info - Deux soldats français tués au Mali dans l'explosion d'un engin piégé [MAJ]

Publié le :

Mercredi 21 Février 2018 - 15:30

Mise à jour :

Mercredi 21 Février 2018 - 16:23
Deux soldats français ont été tués au Mali ce mercredi suite à l'explosion de leur véhicule qui a heurté un engin explosif improvisé. Un autre militaire français a été blessé. (Mise à jour à 16h26: les soldats appartenait au 1er régiment de spahis de Valence. Emmanuel Macron a fait par de sa "vive émotion").
© Daphné BENOIT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Deux soldats français de la force Barkhane ont trouvé la mort ce mercredi 21 tandis qu'un troisième a été grièvement blessé. Ce dernier a été pris en charge par les secours et médicalisé. Le véhicule blindé dans lequel ils se trouvaient a heurté un IED (engin explosif improvisé) dans la région d’Indelimane, près de Gao, au Mali.

Mise à jour à 16h22: Dans un communiqué de presse, Emmanuel Macron a fait part de "sa vive émotion" à l'annonce du décès de ces soldats appartenant au 1er régiment de spahis de Valence. Le président de la République "s’incline avec un profond respect devant le sacrifice de ce sous-officier et de ce soldat, tombés au combat dans l’accomplissement de leur mission contre le terrorisme". Et d'ajouter qu'il "adresse à leurs familles et à leurs proches ses plus sincères condoléances et les assure de la solidarité de la Nation dans ces douloureuses circonstances. Il exprime également son soutien aux hommes et aux femmes de leur régiment".

L'opération française Barkhane de lutte contre le terrorisme djihadiste s'étend sur cinq pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Tchad, Niger et Burkina Faso). Elle mobilise 4.000 militaires ainsi que huit avions de chasse notamment et a coûté la vie à dix militaires français depuis octobre 2014.

Voir également - Mali: un raid français contre le groupe djihadiste Ansar Dine fait au moins 10 morts

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix censé isoler définitivement les djihadistes, dont l'application accumule les retards.

> Plus d'informations à venir sur France-Soir.

 

Deux soldats français de la force Barkhane ont été tué ce mercredi au Mali.


Commentaires

-