Fusillade à Las Vegas: le FBI réfute la revendication de l'Etat islamique, le bilan monte à 58 morts [MAJ]

Fusillade à Las Vegas: le FBI réfute la revendication de l'Etat islamique, le bilan monte à 58 morts [MAJ]

Publié le :

Lundi 02 Octobre 2017 - 09:37

Mise à jour :

Lundi 02 Octobre 2017 - 17:53
© VALERIE MACON / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A Las Vegas, dans la nuit de dimanche à ce lundi (ce lundi matin, heure française) un tireur a ouvert le feu sur une foule massée pour assister à un concert en plein air. Au moins 58 personnes ont été tuées mais le bilan pourrait s'alourdir. L'assaillant a été abattu, son nom a été révélé par le shérif de Las Vegas. [Mise à jour à 17h50: le FBI a réfuté la revendication de l'Etat islamique ].

ALERTE INFO - Dans la nuit de dimanche 1er à ce lundi 2 (lundi matin heure française), un homme a ouvert le feu depuis une chambre de l'immense hôtel-casino de Mandalay Bay sur une foule d'environ 30.000 personnes réunies pour écouter un concert en plein air. De très nombreux tirs d'arme automatique ont été entendus et la foule s'est dispersée dans la panique. La police américaine est intervenue et a abattu le tueur, un homme de 64 ans aux motivations encore floues.

Un responsable de la police de Las Vegas a dévoilé dans un premier temps un bilan officiel particulièrement lourd de"plus de 50 morts" et plus de 200 blessés, faisant du massacre le pire de l'histoire moderne américaine.

[Mise à jour à 17h50]: Selon le FBI, il n'y a "jusqu'à présent" aucun lien entre l'auteur de l'attaque et "un groupe terroriste international", réfutant ainsi la revendication de l'Etat islamique. 

Donald Trump a affirmé dans une courte allocution que la tuerie était "un acte purement malveillant", écartant donc, sans la nommer, la revendication de l'Etat islamique. "Des centaines de nos citoyens pleurent un proche ce matin, je dis aux familles que nous sommes là pour vous et nous prions pour vous. L'Amérique quand elle est unie a toujours gagné" a déclaré le président des Etats-Unis. Il annoncé qu'il se rendrait mercredi à Las Vegas. Lors d'une conférence de presse, le shérif de Las Vegas a annoncé que le bilan était désormais de 58 morts et 516 blessés. 

L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque de Las Vegas dans un tweet diffusé sur les réseaux sociaux par l'agence de propagande Amaq. L'organisation djihadiste affirme que le tireur était "converti à l'islam depuis plusieurs mois". 

Le bilan de la fusillade a été mis à jour par les autorités. On dénombre désormais plus de 400 blessés, qui ont tous été pris en charge par les hôpitaux de la ville. Le nombre de morts est toujours de plus d'une cinquantaine, sans plus de précisions. Le FBI va assister la police locale, actuellement en charge de l'enquête. Le tireur, Stephen Paddock, s'est suicidé alors que la police pénétrait dans la chambre du palace où il était retranché. 

La police de Las Vegas a annoncé que Marilou Danley n'est plus considérée comme impliquée dans la tuerie de Las Vegas. Elle a été localisée et les autorités sont entrées en contact avec elle. "Nous ne croyons qu'elle soit impliquée dans la fusillade sur le Strip" . La police cherche toujours une Hyundai Tucson immatriculée 114B40 au Nevada.

La police de Las Vegas avait publié sur Twitter un appel à la population, demandant de contacter le 911 (le numéro d'appel d'urgence) à toute personne croisant Marilou Danley, 62 ans.

La police avait annoncé être à la recherche de deux véhicules. Le premier était donc une Hyundai Tucson immatriculée 114B40 au Nevada, ainsi qu'une Chrysler Pacifica Touring immatriculée 19D401, également immatriculée au Nevada. Elle avait annoncé avoir découvert dans la chambre depuis laquelle le tireur a ouvert le feu une "carte" (sans doute éditée par l'hôtel) au nom de "Marilou Danley". Cette femme, présentée par les autorités comme "asiatique", a pour l'instant été mise hors de cause par les autorités.

Selon plusieurs témoignages rapportés par les médias américains, le tireur aurait ouvert le feu depuis le Mandalay Bay, un immense hôtel-casino surplombant la foule. Cette information a été confirmée plus tard par les autorités, qui ont annoncé que l'homme a ouvert le feu depuis le 32e étage de l'établissement.

Le concert se tenait devant l'un des hôtels-casinos les plus connus de Las Vegas (Nevada). Et soudain, des rafales d'arme automatique ont résonné, sidérant le public, avant que la panique ne gagne. Une scène de terreur comme Las Vegas n'en a jamais connu.

Les images qui parvenaient progressivement des lieux montraient en effet la foule dense devant l'immense Mandalay Bay et le concert de country qui s'y déroulait. Concert interrompu par le bruit reconnaissable d'une arme automatique. Il aura fallu plusieurs secondes avant que la musique sur la scène ne s'arrête complètement et que l'assistance comprenne ce qu'il est en train de se passer.

Le bilan est pour l'instant toujours très incertain. De très nombreux blessés étant dans un état critique, il est toutefois à craindre que le nombre de victimes s'alourdisse encore et encore au fil des heures.

Le tireur a été abattu par la police de Las Vegas. Ses motivations sont toujours très floues.

FranceSoir révélait qu'une vidéo avait été publiée le 17 mai indiquant que la ville de Las Vegas (tout comme Los Angeles ou Times Square à New York) était une cible pour les "loups solitaires" de l'Etat islamique. A l'heure actuelle, aucune information n'a été communiquée sur le lien entre la menace terroriste et les faits.

Au moins 50 personnes sont mortes, mais le bilan pourrait s'alourdir.


Commentaires

-