Direct: Crash d'un Mirage 2000, aucune balise de détresse n'a été détectée

Direct: Crash d'un Mirage 2000, aucune balise de détresse n'a été détectée

Publié le :

Mercredi 09 Janvier 2019 - 14:59

Mise à jour :

Mercredi 09 Janvier 2019 - 20:48
© SAM YEH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un avion de chasse Mirage 2000D a disparu des radars ce mercredi 9 au dessus du territoire français, quelque part entre le Doubs et le Jura. L'avion biplace avait décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey avec deux militaires à son bord mais le "plot" (signal) a disparu alors qu'il survolait le massif du Jura. Des débris ont été retrouvés, indiquant la perte de l'appareil dans des conditions encore inconnues.

Ce que l'on sait:

> Le Mirage 2000D effectuait un exercice de vol à basse altitude aux instruments, ce qui ne nécessite donc pas une bonne visibilité. Deux militaires se trouvaient à bord.

> Le contact a été perdu peu après le décollage, en fin de matinée. Aucun message de détresse, ni signal indiquant l'éjection, ni balise d'un des pilotes n'a été détecté par la base aérienne ou les secours.

> Quelques débris et un parachute qui pourrait être un dispositif de freinage ont été découverts près de Mignovillard et de la frontière entre le Jura et le Doubs. Ni épave ni corps n'ont cependant été retrouvé. L'avion pourrait donc s'être disloqué sur une zone étendue.

> "Nous espérons que nous allons retrouver les pilotes vivants. Ils sont à ce stade portés disparus", a déclaré le porte-parole de l'armée de l'Air lors d'une conférence de presse à Paris. Les recherches se poursuivent ce mercredi soir.

Ce direct est désormais terminé. Retrouvez l'essentiel des éléments sur la disparition du Mirage 2000 ici.

Mise à jour à 19h45: Un porte parole de l'Armée de l'air a tenu une conférence de presse. Il a précisé que le parachute retrouvé pouvait être celui d'un des pilotes mais aussi un dispositif de freinage. Aucune balise de détresse n'a été repérée avant ou après l'impact. L'éjection des sièges n'a pas été détectée. Il a confirmé que la visibilité, très mauvaise ce jour-là, n'était a priori pas un problème pour ce type d'exercice.

Mise à jour à 19h02: La découverte d'un "tissu pouvant être un parachute" et de débris a été confirmée par le colonel Duvivier, du Service d'information et de relations publiques de l'armée de l'air (Sirpa), cité par l'Est Républicain.

Mise à jour à 18h30: L'unité d'intervention risques chimiques est arrivée sur la zone du crash. Les recherches se poursuivent mais l'espoir de retrouver vivant les deux militaires s'amenuisent. Des températures négatives et des chutes de neige sont encore attendues cette nuit dans la région.

Mise à jour à 17h53: Le site du crash aurait bien été identifié. Toutefois, aux difficultés d'accès et météorologiques s'ajouterait le risque d'une présence importante d'hydrocarbure. Une détachement de l'armée spécialisé a été dépêché depuis Paris. Pompiers et gendarmes restent mobilisés.

Mise à jour à 17h35: "On n'a pas de nouvelles ni de l’équipage ni de l'épave" mais "on sait qu'il s'est passé quelque chose d'anormal", a déclaré à l'AFP une source militaire.

Mise à jour à 17h22: Selon Le Progrès, "deux gérants des pistes de ski de fond auraient trouvé le lieu du crash. Ils ont observé des débris sur plusieurs hectares". Celle-ci serait d'accès difficile, notamment en raison de la Météo. La tombée de la nuit devrait encore compliquer les opérations.

Mise à jour à 17h05: contacté par France-Soir, Arnaud Delalande, spécialiste des questions de Défense, explique que le Mirage 200D est censé pouvoir voler même sans visibilité. Les vols à basse altitude présentent cependant des risques supérieurs avec "une espérance de survie réduite".

VoirCrash d'un avion Mirage 2000, "espérance de vie réduite" à basse altitude

Mise à jour à 16h49: Un skieur de fond a témoigné auprès de Franceinfo avoir entendu "une sorte de claquement ou toute petite explosion se fait ressentir comme un coup du mur du son mais en bien plus petit. Ce qui me fait m'arrêter dans mon élan. Mais ayant entendu l'avion continuer, je ne me suis pas inquiété".

Mise à jour à 16h32: L'Armée de l'air vient de confirmer par communiqué de presse la perte de contact avec un mirage 2000D et son équipage, sans toutefois évoquer un crash. Elle a également évoqué un "vol d'entrainement à basse altitude". " Les moyens de recherches et de secours ont été activés immédiatement pour retrouver l’appareil et son équipage", précise le communiqué.

Mise à jour à 16h12: La base aérienne de Nancy-Ochey héberge notamment trois escadrons de chasse rattachés à la 3e escadre: le 1/3 "Navarre", le 2/3 "Champagne" et le 3/3 "Ardennes" qui évoluent toutes sur Mirage 2000 D. Il est cependant possible que d'autres escadrilles se rendent sur cette base. Celle à laquelle appartiennent les deux pilotes disparus n'a pas encore été dévoilée.

Voir: Crash d'un avion Mirage 2000 dans le Doubs: une rareté en France

Mise à jour à 16h05: Les débris ont été retrouvés dans la zone dite de la Combe noire, tout près de la frontière entre le Jura et le Doubs. Mais en l'absence d'éléments sur les circonstances du crash, difficile de savoir sur quelle distance de tels débris ont pu être dispersés.

Mise à jour à 15h58: La zone de recherche couvre environ 90 kilomètres carrés entre les communes de Nozeroy, Frasne (Jura) et Mouthe (Doubs). Elle se trouve à environ 200 kilomètres de la base aérienne 133 d'où a décollé l'appareil.

Mise à jour à 15h49: Selon un élu de Mignovillard, commune voisine du site présumé du crash, interrogé par Le Progèrs la zone est "un couloir aérien" pour les avions de chasse. "Il en passe chaque semaine, il y a même des vols de nuit. Les aéronefs passent entre 50 et 100 mètres d'altitude ".

Mise à jour à 15h40: L'inquiétude demeure quant au sort des pilotes. S'ils sont parvenus à s'éjecter, il doivent disposer d'une radio et d'une balise. Des gendarmes équipés de systèmes de détection ont été déployés et les radios ammateurs de la région mis à contribution, en vain pour l'instant.

Mise à jour à 15h32: Un large périmètre de recherche interdit à la circulation a été mis en place. Mais l'accès à la zone boisée est compliqué par les 15 centimètres de neiges qui sont tombés dans le secteur ces derniers jours.

Mise à jour à 15h26: On ignore encore quelle est la situation des deux militaires qui se trouvait dans l'avion. Il s'agirait d'un homme et d'une femme.

Mies à jour à 15h20: Selon Le Progrès, des débris ainsi qu'un parachute ont été retrouvés sur une route forestière entre le Doubs et le Jura.

Mise à jour à 15h13: Un témoignage receuilli par L'Est Républicain évoque une exploision en fin de matinée: "J'ai alors pensé qu'un avion franchissait le mur du son, mais je n'ai pas entendu le bruit des réacteurs ensuite", a -t-il déclaré.
Deux militaires se trouvaient à bord de l'appareil et ils n'ont toujours pas donné signe de vie. "Les gendarmes du Jura et ceux du Doubs effectuent en ce moment même des recherches actives en vue de localiser les deux militaires qui pilotaient l'appareil", a fait savoir la gendarmerie du Jura.

Le plan SATER (Sauvetage Aéro-Terrestre) a été déclenché par la préfecture des pompiers et des gendarmes ont été déployés dans la zone où pourrait être tombé l'appareil, autour de la commune de Mouthe, près de la frontière suisse. Un hélicoptère a également été mobilisé mais en raison de la neige les conditions de visibilité sont très mauvaises ce mercredi dans la région, ce qui complique les recherches.

Le mirage 2000D est un appareil d'attaque conventionelle spécialisé dans l'attaque au sol, dérivé du 2000N (qui lui a été conçu pour les frappes nucléaires). Il a été lancé au début des années 1990 face au retard du Rafale et a bénéficié en 2016 d'un projet de rénovation.

Un mirage 2000 s'est crashé à la frontière du Jura et du Doubs.

Commentaires

-