Alerte au léopard "dangereux": ce n'était qu'un gros chat, les gendarmes en plaisantent

Savannah

Alerte au léopard "dangereux": ce n'était qu'un gros chat, les gendarmes en plaisantent

Publié le :

Lundi 05 Mars 2018 - 09:40

Mise à jour :

Lundi 05 Mars 2018 - 10:05
Une habitante de Juvignac dans l'Hérault a appelé samedi les gendarmes car un léopard menaçait ses poules. Il ne s'agissait en fait que d'un Savannah, un gros chat. Un incident insolite loin d'être sans précédent.
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'alerte au léopard dans l'Hérault a fait un buzz, relayé même par les gendarmes qui ont préféré rire de la fausse alerte. En effet, le fauve qui s'en prenanit aux poules d'une paisible habitante de Juvignac n'était qu'un gros chat.

Mais à la décharge de celle qui a alerté les autorités, il s'agissait d'un chat assez peu commun, de belle taille et à la robe tachetée qui rappelle en effet celle du léopard.

La propriétaire d'une maison a visiblement paniqué en voyant cette bête perchée sur son toit, semblant lorgner sur ses poules. Elle a donc prévenu les autorités et les gendarmes ainsi que les pompiers, qui se sont tous rendus sur place pour découvrir un Savannah.

Lire aussi: un tigre échappé d'un cirque abattu en plein Paris

Ce chat qui peut faire une douzaine de kilogrammes tient ses allures de fauve de son ancêtre le serval, félin d'afrique dont le croisement avec une espèce de chat domestique a donné naissance au Savannah.

Selon les gendarmes de l'Hérault, qui semblent avoir pris la situation insolite avec humour, les pompiers sont parvenu à "neutraliser" la bête. Ils ont également publié une photo de l'animal à la silhouette si particulière, mais toutefois loin d'atteindre les quelque 40 à 50 kilogrammes que pèse en moyenne un léopard adulte.

Ce n'est pas la première fois qu'un particulier pense avoir vu un fauve en liberté. Ces histoires de "lion échappé du zoo" se retrouvent régulièrement. On se souvient notamment du "tigre" de Seine-et-Marne en 2014. Après des jours de recherches et d'inquiétude, durant lesquelles le tigre était devenu puma ou lynx, les autorités avaient conclu qu'il devait s'agir d'un gros chat. Idem pour la lionne de Mayenne.

Toutefois, il peut arriver que la réalité rejoigne le fantasme. En novembre dernier, un tigre échappé d'un cirque avait ainsi dû être abattu par son propriétaire alors qu'il vadrouillait dans Paris.

Un gros chat a été pris pour un léopard dans l'Hérault.

Commentaires

-