Fin de la prise d'otage à la prison de Salon-de-Provence

Bouches-du-Rhône

Fin de la prise d'otage à la prison de Salon-de-Provence

Publié le :

Lundi 30 Juillet 2018 - 17:16

Mise à jour :

Lundi 30 Juillet 2018 - 19:01
Une infirmière a été prise en otage ce lundi par un détenu à la prison de Salon-de-Provence. Ce dernier réclamerait son transfert vers un autre établissement. Des équipes d'intervention sont sur place. (Cet article est mis à jour au fil de l'évolution de la situation).
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une prise d'otage a eu lieu au centre de détention de Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône ce lundi 30 en fin d'après-midi. Une infirmière a été retenue  près de trois heures par un détenu placé en quartier d'isolement, qui aurait réclamé son transfert vers un autre établissement selon des sources syndicales.

Mise à jour à 18h59: Le détenu, âgé de 25 ans, a relâché l'infirmière psychiatrique qu'il retenait en otage. Selon La Provence, la victime, qui était sous la menace d'une lame, n'a pas été blessée mais a tout de même été prise en charge car en état de choc.

Mise à jour à 17h54: L'individu qui a pris l'infirmière en otage a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des faits de violences. Un dialogue a pu être établi avec lui. 

Mise à jour à 17h38: La prise d'otage se déroulerait au niveau de l'infirmerie du centre de détention.

Mise à jour à 17h22: Le preneur d'otage serait muni d'une arme blanche. Selon les services administratifs du ministère de la Justice cité par une journaliste d'Europe 1, le détenu "n’est pas incarcéré pour faits de terrorisme, ni suivi au titre de la radicalisation".

Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) ont été déployées sur place pour tenter de mettre fin à cette prise d'otage. L'établissement a été bouclé le temps de l'intervention. Des équipes de secours ont également été dépêchées sur place.

> Plus d'informations à suivre ici sur FranceSoir.fr

Une infirmière serait retenue en otage à la prison de Salon-de-Provence.

Commentaires

-