Agressions sexuelles d'écolières: un éducateur condamné à du sursis

Agressions sexuelles d'écolières: un éducateur condamné à du sursis

Publié le :

Lundi 18 Juin 2018 - 10:50

Mise à jour :

Lundi 18 Juin 2018 - 11:05
Un ancien animateur scolaire d'Alfortville, dans le Val-de-Marne, a été condamné à deux ans de prison avec sursis vendredi. Il a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 écolières.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un ancien éducateur scolaire a écopé d'une peine de deux ans de prison avec sursis vendredi 15. Il a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 petites filles alors qu'il intervenait dans deux écoles d'Alfortville, dans le Val-de-Marne.

Les faits, qui avaient été signalés aux établissements par les parents, se sont déroulés entre septembre 2017 et la fin du mois de janvier 2018 comme l'a rappelé BFMTV.

Le trentenaire a lui-même reconnu les faits et avoué avoir eu des gestes "pas du tout adaptés" envers les enfants dont il avait la charge. Devant le tribunal, il a ainsi indiqué leur avoir caressé les cuisses, le ventre et aussi le dos, parfois sous les vêtements, pour "leur apporter du réconfort". Certaines enfants ont même indiqué qu'il leur avait effleuré le sexe.

A voir aussi: Alfortville - un animateur suspecté d'attouchements sur des fillettes

Il a par contre nié avoir des "pulsions sexuelles" devant le tribunal. Il les avait pourtant évoquées au cours de sa garde à vue.

"J’ai dérogé à ma mission d’éducateur, ces gestes n’étaient pas du tout adaptés, j’en ai bien conscience", a expliqué l'animateur qui a été mis à pied par son employeur dès le début de l'affaire.

En plus de la peine de prison avec sursis, le tribunal a ordonné l'inscription de l'animateur au fichier des délinquants sexuels. Celui qui a provoqué de lourdes "conséquences psychologiques" chez ses victimes, l'une d'elle s'était d'ailleurs vu prescrire 20 jours d'ITT, est aussi interdit d'exercer une profession en contact avec des mineurs.

L'animateur scolaire a été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur 12 enfants.


Commentaires

-