Alpes-Maritimes: le père fait pousser du cannabis pour empêcher ses deux garçons "d'acheter des stupéfiants n'importe où"

Alpes-Maritimes: le père fait pousser du cannabis pour empêcher ses deux garçons "d'acheter des stupéfiants n'importe où"

Publié le :

Vendredi 29 Septembre 2017 - 16:48

Mise à jour :

Vendredi 29 Septembre 2017 - 16:55
© JACK GUEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Mercredi, un homme de 56 ans a été condamné pour un fait banal: il faisait pousser du cannabis dans son jardin. Mais son explication était pour le moins étonnante: il voulait empêcher ses deux enfants d'aller se fournir ailleurs, auprès de personnes qui pourraient s'avérer peu recommandables. Il a écopé d'une peine de prison avec sursis.

C'est le quotidien Nice-Matin qui rapporte ce fait divers qui pourrait prêter à sourire tant l'intéressé a joué la carte du père de famille responsable. Un homme de 56 ans a été condamné mercredi 27 par le tribunal correctionnel de Grasse pour avoir hébergé chez lui une plantation de cannabis. A la barre, l'homme a expliqué qu'il s'est lancé dans la production de stupéfiants dans un but privé, celui de ne pas voir ses enfants aller acheter leur cannabis ailleurs à des gens peu recommandables.

C'est lors d'une perquisition (dans le cadre d'une autre affaire) chez ce forain de 56 ans résidant à la Colle-sur-Loup que les gendarmes ont découvert une vingtaine de plants de cannabis dans le jardin de la propriété. La production était organisée avec soin: les plantes étaient correctement arrosées et plusieurs croissaient avec des tuteurs. Certains faisaient même trois mètres de haut.

En garde à vue le quinquagénaire a admis être fumeur. Mais la consommation prévue de cette production "maison" dépassait largement sa seule personne et était, à ses yeux, un geste de prévention pour ses deux enfants (de 22 et 29 ans tout de même…): "Je suis consommateur, mes enfants aussi. Je ne veux plus qu’ils achètent des produits stupéfiants n’importe où. Au moins ici ils les auront gratuitement".

L'homme, qui est également grand-père, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve. Il devra aussi s'acquitter d'une amende de 1.000 euros. Et, sans doute le plus grave pour lui, ses enfants devront se fournir ailleurs… ou arrêter leur consommation!

Le père faisait pousser une vingtaine de plants chez lui. (Illustration)


Commentaires

-