Alpes-Maritimes: un enfant se suicide après avoir reçu deux heures de colle

Alpes-Maritimes: un enfant se suicide après avoir reçu deux heures de colle

Publié le :

Lundi 19 Novembre 2018 - 11:23

Mise à jour :

Lundi 19 Novembre 2018 - 11:30
© Richard BOUHET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un enfant de 11 ans s'est suicidé jeudi en sautant d'un pont à Beausoleil dans les Alpes-Maritimes. Plus tôt dans la journée, un professeur l'avait puni de deux heures de retenue parce qu'il avait utilisé son portable en cours.

La punition a eu un effet dramatique. Un enfant de 11 ans, scolarisé en classe de sixième au collège Bellevue de Beausoleil dans les Alpes-Maritimes, s'est suicidé jeudi 15. Il s'est donné la mort en se jetant d'un pont.

Plus tôt dans la journée, l'enfant avait subi des remontrances de la part d'un professeur. L'élève avait en effet utilisé son téléphone portable en classe, ce qui est bien sûr interdit, et s'était fait prendre par son enseignant.

Le jeune garçon avait alors écopé de deux heures de colle pour avoir enfreint les règles de l'établissement.

A voir aussi: Nord - elle se suicide par pendaison à 15 ans

Visiblement très touché par sa punition, il a décidé d'en finir après les cours et en a fait part à deux de ses camarades avec qui il avait l'habitude de rentrer en bus.

"Le garçon, comme d'habitude, se dirigeait avec deux copains vers l'arrêt de bus pour rentrer chez lui quand il a annoncé à ses camarades son intention de se suicider", a fait savoir le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, dont les propos ont été rapportés par LCI.

"Tout cela était en relation, semble-t-il, avec une peur panique qu'il éprouvait suite à des remontrances de la part d'un professeur pour avoir sorti ou utilisé un téléphone en classe", a-t-il poursuivi.

Ce sont ses camarades qui ont donné l'alerte en voyant qu'il continuait sa route et qu'il ne montait pas dans le bus avec eux. Les parents des deux enfants ont été prévenus et ont ensuite eux-mêmes téléphoné aux parents de la jeune victime.

Ils sont arrivés sur place en urgence mais trop tard: ils ont retrouvé le cadavre de leur enfant en contrebas d'un pont.

Une enquête a été ouverte et confiée à la police mais il y a peu de doute concernant les raisons qui ont poussé l'enfant à se suicider. Au collège Bellevue, une cellule psychologique a été mise en place vendredi 16 pour écouter élèves et professeurs qui ressentiraient le besoin de s'exprimer.

A lire aussi:

Suicide de la policière Maggy Biskupski: des soupçons de détournement de fonds

Trop pauvre pour soigner son fils, elle le tue et se suicide en se défenestrant

Paris: un gendarme se suicide dans les jardins de Matignon

Puni de deux heures de colle, un élève s'est suicidé.

Commentaires

-