Alpes-Maritimes: une jeune femme retrouvée morte près d'une rave party, la piste criminelle n'est pas écartée

Macabre découverte

Alpes-Maritimes: une jeune femme retrouvée morte près d'une rave party, la piste criminelle n'est pas écartée

Publié le :

Mardi 18 Juillet 2017 - 07:51

Mise à jour :

Mardi 18 Juillet 2017 - 07:58
Dans l'arrière pays niçois, le corps sans vie d'une jeune femme a été retrouvé par des promeneurs non loin d'une rave party illégale. Pour le moment, les enquêteurs la thèse de l’accident mais la piste criminelle n’est pas encore écartée.
©Martin Le Roy/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La fête a viré au drame. Dans l'arrière pays niçois, au col de l'Ablé (Alpes-Maritimes), le corps sans vie d'une jeune femme a été retrouvé par des promeneurs non loin d'une rave party illégale. A la découverte du cadavre, qui se trouvait en contrebas d'une falaise, des dizaines de personnes faisaient encore la fête à proximité. Et manifestement, personne ne s'était rendu compte de la disparition de la victime. Selon les premiers éléments divulguées, elle avait 29 ans, habitait à Nice et était mère d'une petite fille.

Pour le moment, les enquêteurs semblent privilégier la thèse de l’accident mais rien ne permet encore d'écarter la piste criminelle. Une autopsie a donc été réalisée sur le corps de la victime et devrait permettre d’en savoir sur les causes exactes de sa mort. En parallèle, des analyses toxicologiques ont été effectuées sur les participants qui se trouvaient encore sur place dimanche lors de la découverte du corps. Quant aux organisateurs de la manifestation, ils doivent être entendus.

Malheureusement, ce type d'accident n'est pas isolé. En effet, ce n'est pas la première fois ces derniers jours qu'une rave party vire au cauchemar. Le 9 juillet dernier, lors d'une fête sauvage sur la commune de Le Gâvre (Loire-Atlantique), un jeune homme âgé de seulement 17 ans avait été pris en charge par les pompiers alors qu'il gisait sur le sol, inanimé. Une autopsie devait avoir lieu dans les jours qui ont suivi son décès afin de déterminer les causes de sa mort.

La rave party illégale avait lieu au col de l’Ablé, sur la commune de Lucéram (Alpes-Maritimes).


Commentaires

-