Alsace: radicalisé, il voulait "mourir en martyr" dans "un attentat-suicide"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Alsace: radicalisé, il voulait "mourir en martyr" dans "un attentat-suicide"

Publié le 07/08/2019 à 14:50 - Mise à jour à 15:07
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un jeune homme de 19 ans a tenté de provoquer un attentat vendredi 2 à Marlenheim en Alsace armé de deux couteaux. Interpellé sans violence, il a été condamné lundi 5.

L'individu a été condamné à une peine de deux ans de prison dont un an avec sursis et mise à l’épreuve. Un jeune homme de 19 ans a été interpellé par la gendarmerie dans une boulangerie de Marlenheim en Alsace vendredi alors qu'il était armé de deux couteaux. L'individu, connu des services de renseignements pour sa radicalisation, aurait cherché à se procurer des explosifs.

Selon Les Dernières Nouvelles d'Alsace, qui rapporte l'information, le suspect a alors expliqué qu’il voulait provoquer un affrontement avec les gendarmes avant de mourir sous leurs balles. A l'arrivée des gendarmes, il a toutefois lâché ses armes et s'est rendu sans résistance. Il n'y a pas eu de blessé. L'individu a été placé en garde à vue dans la foulée.

L'enquête a montré que l'individu radicalisé avait échafaudé trois plans différents: un attentat suicide à l’explosif visant les gendarmes, prendre en otage le policier municipal de Marlenheim, ou une prise d’otages dans une boulangerie. C'est donc la dernière option qu'a visiblement choisi par l'intéressé.

Il avait également visionné des vidéos de propagandes d'organisations terroristes. Son téléphone portable et son ordinateur ont été saisis dans le cadre d'une autre enquête à caractère terroriste.

Lire aussi – Attentats de Paris et de Saint-Denis: un djihadiste avait prévenu sa sœur

Il a été jugé lundi 5 en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Saverne. "Je voulais faire comme les terroristes (…) c’était plutôt un attentat suicide", a déclaré le prévenu lors de l’audience.

Une expertise psychiatrique a démontré que la pratique religieuse et les connaissances de l'islam étaient plutôt "floues".

Il a été incarcéré à l'issue de l'audience.

Voir:

Un revenant de Syrie, un converti et un ancien légionnaire soupçonnés de préparer un attentat

Trois hommes, dont deux détenus, mis en examen pour un projet d'attentat

Un Bosnien lié aux attentats de 2015 à Paris remis à la Belgique

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le suspect a expliqué qu’il voulait provoquer un affrontement avec les gendarmes avant de mourir sous leurs balles.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-