Amiens: la mère veut allaiter à la CAF, des agents l'en empêchent

Pleine chaleur

Amiens: la mère veut allaiter à la CAF, des agents l'en empêchent

Publié le :

Mardi 24 Juillet 2018 - 13:37

Mise à jour :

Mardi 24 Juillet 2018 - 13:59
Jeudi dernier, une jeune mère de famille venant faire une démarche administrative à la CAF d'Amiens a voulu allaiter discrètement sa petite fille de quatre mois. Malgré la forte chaleur, des agents ont refusé.
©Johan Ordonez/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Elle voulait allaiter sa petite fille de quatre mois, en pleine chaleur, dans les locaux de la Caisse des allocations familiales, lieu au demeurant symbolique de la politique familiale. Elle a été sèchement éconduite par des employés de l'organisme.

Le Courrier picard rapporte la mésaventure vécue par Mélanie, 27 ans, qui se rendait jeudi 19 à la CAF d'Amiens en compagnie de son compagnon Grégory, 31 ans, et de leur petite Louane. Le couple venait seulement signaler un changement de situation. Mais une fois dans les locaux, alors même que le ticket marquant leur entrée dans la file d'attente n'a pas encore été retiré, la maman décide de nourrir sa petite affamée.

La jeune mère assure avoir pris ses précautions pour être la plus discrète possible: "Je me suis mis sur le côté, un peu à l’écart, pour allaiter. J’étais debout. J’ai pris un bavoir pour que l’allaitement puisse être discret, mais je n’ai même pas eu le temps de mettre correctement ma fille au sein"

Lire aussi - USA: une mannequin défile en donnant le sein

Un agent de sécurité et un conseiller se précipitent alors sur la jeune femme exigeant qu'elle cesse immédiatement l'allaitement. "J’étais choquée, mais je ne suis pas sortie. Je suis restée. J’ai répondu que j’avais le droit d’allaiter ma fille, que je n’allais pas la laisser mourir de faim" explique Mélanie. Des usagers interviennent alors pour prendre la défense de la mère assurant qu'ils ne voient aucun inconvénient à ce qu'elle allaite la petite.

Le couple est finalement resté pour effectuer son changement de situation, malgré sa colère, et envisage aujourd'hui de déposer une main courante.

Contacté par le journal, la CAF d'Amiens assure qu'il n'y a pas "de politique visant à exclure les mamans voulant allaiter dans nos locaux"  et qu'il a seulement été demandé à la jeune mère "de s’isoler dans une autre zone pour pouvoir allaiter tranquillement" tout en admettant un "réflexe peut-être malheureux" des agents.

Voir aussi: 

Une femme transgenre peut allaiter, selon une étude américaine

Allaiter pendant six mois réduit le risque de diabète chez la mère

La mère voulait allaiter son bébé de quatre mois (illustration).

Commentaires

-