Amiens: soupçonné d'avoir tué son colocataire sur fond d'alcool, il vivait avec le cadavre en putréfaction

Amiens: soupçonné d'avoir tué son colocataire sur fond d'alcool, il vivait avec le cadavre en putréfaction

Publié le 26/06/2017 à 18:30 - Mise à jour à 18:31
© DENIS CHARLET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

C'est une histoire sordide dont tous les éléments ne sont pas encore connus. Mais d'après les premières indications de l'enquête c'est bien vers un homicide sur fond d'alcool que l'on se dirige. Samedi 24, les policiers ont découvert dans un appartement à Amiens (Somme) le corps en putréfaction d'un homme. Un suspect a été arrêté, il s'agit du colocataire qui vivait en compagnie du cadavre dans une puanteur indescriptible de l'aveu même des voisins.

Ce jour-là en début d'après-midi, la police se décide en effet à intervenir après des plaintes continues du voisinage dans un quartier résidentiel constitué de petits immeubles de la capitale picarde. Une odeur de putréfaction, comparée par le voisinage à "du bétail mort" se dégage d'un petit appartement où vivent deux hommes peu connus du quartier mais dont l'entourage avait déjà pu noter la tendance à la dispute et à l'alcoolisme. Lorsque les voisins se décidaient à frapper à la porte, constatant même la présence de vers sur le palier, l'un des occupants ouvrait et prétextait une "viande qui avait tourné" pour expliquer l'odeur incommodante.

Les forces de l'ordre intervenant en passant par le balcon ont alors vite réalisé l'origine de la nuisance. Le corps de l'autre colocataire, un homme d'une cinquantaine d'années, gisait tué d'au moins un coup de couteau. Le cadavre pourrissait dans le logement, la décomposition étant accentuée par la forte chaleur. Selon les premières constatations, la mort remontrait à environ une semaine.

L'autre colocataire a été arrêté et placé en garde à vue. Il est bien entendu le principal suspect de l'homicide, les enquêteurs privilégiant la thèse d'une dispute d'ivrognes qui a mal tourné.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Les policiers ont dû passer par le balcon et ont vitre découvert l'origine de l'odeur.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-