Angers: un homme nu entre chez sa voisine et s'immisce dans son lit pendant son sommeil

Angers: un homme nu entre chez sa voisine et s'immisce dans son lit pendant son sommeil

Publié le :

Samedi 09 Septembre 2017 - 11:35

Mise à jour :

Samedi 09 Septembre 2017 - 11:40
A Angers (Maine-et-Loire), une jeune femme de 20 ans s'est fait réveiller dans son sommeil par un individu totalement nu. L'homme de 48 ans s'était immiscé dans son lit avant de lui caresser les seins.
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors qu'elle était en train de dormir dans son appartement d'Angers (Maine-et-Loire), dans la nuit de mardi 5 à mercredi 6, une jeune femme de 20 ans s'est fait réveiller dans son sommeil par un individu. Selon les informations divulguées par Le Courrier de l'Ouest, l'homme de 48 ans se trouvait nu et a profité que la porte de sa voisine ne soit pas verrouillée pour entrer dans son logement, s'immiscer dans son lit et lui caresser les seins.

Dans un premier temps, la jeune femme a cru qu'il s'agissait de son petit ami. Mais étonnée qu'il soit déjà rentré, elle l'a alors interrogé. Seulement voilà: en se retournant vers celui qui était en train de la caresser, la jeune femme a découvert avec stupeur qu'il s'agissait de son voisin et non de son compagnon. Le quadragénaire a alors rapidement pris la fuite.

En interrogeant la jeune femme, les policiers se sont aperçus que ce n'était pas la première fois qu'elle avait des problèmes avec cet individu. En effet, toujours selon le quotidien, l'homme s'était déjà masturbé quelques mois plus tôt à sa fenêtre, devant elle. Il avait alors expliqué, pour se justifier, qu'il s'agissait de "l'endroit où il captait le mieux les réseaux pour visionner sur son téléphone des sites pornographiques".

Interpellé dans les heures qui ont suivi, l'homme, inconnu des services de police, devra répondre de ses actes devant la justice, début octobre. En parallèle, une expertise psychiatrique a été ordonnée par le tribunal. En attendant son procès, le prévenu devra habiter chez sa mère et se rendre plusieurs fois au commissariat de la préfecture d’Indre-et-Loire pour pointer. Sans grande surprise, "il lui est interdit de paraître à son adresse actuelle à Angers et ‘entrer en contact avec sa voisine", a précisé le journal local cité par LCI. 

L'individu a été interpellé peu après.


Commentaires

-