Angoulême: la dentiste roumaine coupable de violences, "une vraie boucherie"

Angoulême: la dentiste roumaine coupable de violences, "une vraie boucherie"

Publié le :

Jeudi 01 Novembre 2018 - 12:17

Mise à jour :

Jeudi 01 Novembre 2018 - 12:22
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une dentiste roumaine a été jugée coupable de violences et d'escroquerie par le tribunal d'Angoulême mardi. Elle était accusée d'avoir réalisé "une vraie boucherie" lors de consultations.

Elle ne pourra plus exercer. Un dentiste roumaine a été condamnée mardi 30 pour escroqueries et violences à Angoulême. Dans son cabinet, elle faisait vivre l'enfer à ses patients, 22 d'entre eux la poursuivaient.

Au tribunal l'été dernier, elle ne s'était pas démontée et n'avait pas exprimé de remords. La praticienne a finalement été condamnée à trois ans de prison avec sursis.

Elle était présentée comme "la honte de la profession" par l'avocate d'une des victimes. Une de ses clientes s'est vu arracher pas moins de 15 dents alors qu'elle venait consulter pour une simple douleur à l'incisive: "Une vraie boucherie".

A voir aussi: Au Maroc, faux dentistes mais vrais charlatans

La dentiste a aussi réalisé des opérations extrêmement douloureuses à ses patients, posé des bridges sur des dents non dévitalisée, mal fixé des prothèses où encore arraché des dents sans aucune précaution.

"Elle a porté des atteintes à l’intégrité physique, motivée par le gain d’argent. Avant de réaliser les traitements, elle savait qu’elle n’avait pas la compétence de le faire", a indiqué le procureur, cité par Sud Ouest.

La dentiste peu précautionneuse a aussi été condamnée pour des faits d'escroquerie: elle a été reconnue coupable d'avoir facturé plusieurs actes qu'elle n'a en fait jamais pratiqué.

Elle a finalement été condamnée à trois ans de prison avec sursis pour tous ces faits. Elle a aussi écopé de l'interdiction d'exercer la profession de chirurgien-dentiste et de diriger, administrer ou gérer une entreprise. Elle devra en outre payer de lourdes amendes (de 450 à 19.600 euros selon les actes pratiqués sur les patients), ainsi qu'à l'indemnisation de ses victimes.

A lire aussi:

Un dentiste condamné à rembourser le coût de son éducation à sa mère

Un enfant fait un arrêt cardiaque chez le dentiste, il est sauvé

Un dentiste condamné à deux ans de prison ferme pour avoir escroqué la Sécu

La dentiste a été reconnue coupable de violences envers ses patients.


Commentaires

-