Anti-fourrure: nouvelle campagne choc de la fondation Brigitte Bardot

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Anti-fourrure: nouvelle campagne choc de la fondation Brigitte Bardot

Publié le 26/12/2017 à 15:50 - Mise à jour à 16:04
©Capture d'écran Twitter
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La Fondation Brigitte Bardot vient de lancer ce mardi une campagne choc dans plusieurs villes d'Île-de-France afin de sensibiliser le public sur le commerce de la fourrure. Des centaines d'affiches ont été placardées par l'association de défense animale.

Comme chaque année, certains profitent de la saison d'hiver pour s'acheter des manteaux en fourrure afin d'affronter les faibles températures du quotidien. Consciente de la hausse des ventes de ces produits en cette période de fin d'année, la Fondation Brigitte Bardot vient de lancer ce mardi 26 une campagne choc dans plusieurs villes d'Île-de-France dans le but de sensibiliser le public sur ce commerce.

Au total, des centaines d'affiches, mentionnant l'adresse Internet www.jeneportepasdefourrure.com, ont été placardées par l'association de défense animale. Dessus, un homme porte un blouson sur lequel du sang s'échappe de son col en fourrure. "J'aime les animaux ... morts!", est-il inscrit. "Les gens dissocient l'objet de toute vie animale", a confié la Fondation expliquant que cette campagne a pour but "d'interpeller ceux qui disent aimer les animaux, se promènent avec leur chien en ville, mais portent aussi des vêtements avec de la fourrure, parfois sans le savoir, pensant que c'est de la fourrure synthétique".

Dans la plupart des cas, cette fourrure viendrait de "Chine où la fausse fourrure coûte plus chère". C'est pourquoi, il est recommandé d'être vigilant afin d'éviter la tromperie. Certaines associations comme L214 ont d'ailleurs incité les consommateurs à se référer à la liste des créateurs qui ont déjà renoncé à l’utilisation de la fourrure sur le site Mode sans fourrure.

A lire aussi - Le marché de la fourrure: le point sur la législation en France

Comme l'a expliqué à France-Soir Lalia Andasmas, juriste spécialisée dans le droit animalier, "la présence de fourrure animale dans les vêtements doit en principe être mentionnée dans l'étiquetage". Doivent être indiqués le mot fourrure, le nom de l'espèce animale -voire de chaque espèce si différents animaux ont été utilisés-, les parties du produits constituées de fourrure et la mention "contient des parties non textiles d'origine animale".

Au total, 56 millions d'animaux sont tués chaque année dans le monde à cause de leur fourrure. Parmi eux: des visons, des renards, des lapins, des castors, des chinchillas, des lynx, des zibelines, des coyotes, des ratons laveurs des putois ou encore des chiens et des chats. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La Fondation Brigitte Bardot a lancé en région parisienne une campagne choc anti-fourrure.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-