Aquaboulevard de Paris: entre la vie et la mort, la petit fille de 5 ans s'est noyée après avoir échappé à la surveillance de son oncle

Drame

Aquaboulevard de Paris: entre la vie et la mort, la petit fille de 5 ans s'est noyée après avoir échappé à la surveillance de son oncle

Publié le :

Jeudi 23 Février 2017 - 09:49

Mise à jour :

Jeudi 23 Février 2017 - 10:17
Alors qu'elle était à l'Aquaboulevard de Paris avec son oncle, une fillette de 5 ans s'est noyée mercredi après-midi. Entre la vie et la mort, l'enfant aurait échappé à la surveillance de l'adulte.
©Aquaboulevard
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un nouvel accident s'est produit à l'Aquaboulevard de Paris mercredi 22 dans l'après-midi. Une fillette âgée de 5 ans s'est noyée dans la piscine à vagues vers 17h. Elle s'était rendue au parc aquatique, situé dans le XVe arrondissement de Paris, avec son oncle et l'amie de celui-ci.

D'après un témoin de l'incident, la petite fille n'était pas sous la surveillance des adultes qui l'accompagnaient au moment du drame. C'est un maître nageur qui l'a secourue: il "a plongé, et l'a sorti de l'eau" a indiqué un porte-parole de l'Aquaboulevard, il en a profité pour souligner que dans le parc aquatique "les enfants de moins de 12 ans doivent être impérativement accompagnés d'une personne majeure".

La petite fille en arrêt cardio-respiratoire a ensuite été pris en charge par les pompiers puis amenée à l'hôpital Necker en réanimation. Selon Le Parisienqui cite une source policière, le pronostic vital de l'enfant serait "très engagé".

Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances de l'accident qui a laissé la fillette entre la vie et la mort. Le commissariat du XVe arrondissement est chargé de l'affaire. Il devra déterminer s'il y a eu un problème de sécurité ou de surveillance.

Ce n'est pas la première fois qu'un drame se produit à l'Aquaboulevard de Paris. En 2003, un petit garçon de 4 ans était mort noyé dans un bassin extérieur sans que personne ne s'en aperçoive. C'est une cliente qui avait donné l'alerte, trop tard, après avoir vu le corps du petit Mohamed au fond de la piscine.

Trois enfants d'une même famille avaient frôlé la mort dans ce même bassin en 2006. Les maîtres-nageurs les avaient secouru à temps.

En 2015, une mère et son fils avaient subi le même sort. Emmenés inconscients à l'hôpital Necke, ils étaient finalement revenus à eux.

La petite fille a été transportée à l'hôpital Necker.


Commentaires

-