Aquarius: Ravier (RN) estime que le migrants devraient prendre "les armes" plutôt "qu'un bateau"

Polémique

Aquarius: Ravier (RN) estime que le migrants devraient prendre "les armes" plutôt "qu'un bateau"

Publié le :

Jeudi 16 Août 2018 - 12:35

Mise à jour :

Jeudi 16 Août 2018 - 12:56
Le sénateur Rassemblement national, Stéphane Ravier, a critiqué la politique migratoire d'Emmanuel Macron ce jeudi sur RTL. Il a également estimé que les migrants devraient prendre "les armes" plutôt "qu'un bateau".
© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La réflexion est particulièrement provocante. Stéphane Ravier, sénateur du Rassemblement National (ex-FN) s'est fendue d'une réflexion polémique ce jeudi 16 sur RTL alors qu'il était invité à réagir sur la nouvelle errance du navire humanitaire L'Aquarius qui a passé plusieurs jours en mer avant de pouvoir débarquer en sécurité les migrants et réfugiés en péril qu'il avait recueilli.

L'élu marseillais d'extrême droite a ainsi estimé au micro de la radio que les ONG qui sauvent les naufragés en Méditerranée, faisaient le jeu des passeurs. "Elles s’associent avec des mafias de passeurs qui s'enrichissent sur ce trafic humain, car c’est bien de cela qu’il s’agit, même Emmanuel Macron a désigné l'association Life Line comme étant complice des passeurs.", a-t-il expliqué.

"On ne peut pas accepter durablement cette situation car au nom de l'humanitaire cela veut dire qu'il n'y plus aucun contrôle. À la fin, on fait le jeu des passeurs en réduisant le coût du passage pour les passeurs. C'est d'un cynisme terrible", a précisément dit le président de la République fin juin.

Sur le même sujet - L'Aquarius accoste à Malte, épilogue de plusieurs jours d'errance

Stéphane Ravier s'en est également pris aux "clandestins doivent être reconduits dans leur pays d'origine, où on nous dit qu'il y a la guerre. Ces jeunes hommes sont en bonne santé: plutôt que de prendre le bateau, ils feraient mieux de prendre les armes, pour défendre leur patrie et protéger leur famille!". 

Lire - Accusée de faire le jeu des passeurs, l'ONG Lifeline se défend

L'Aquarius a finalement accosté mercredi 15 en début d'après-midi à Malte où il a finalement été autorisé à accoster après avoir erré plusieurs jours en mer avec 141 migrants épuisés à son bord. L'Espagne, qui avait accueilli le navire en juin au moment de sa précédente errance, a promis de prendre en charge 60 migrants, tout comme la France, dont le président Emmanuel Macron avait été vivement critiqué en juin pour avoir fermé ses ports au navire. L'Allemagne s'est de son côté engagée à recevoir jusqu’à 50 réfugiés et le Portugal s'est dit prêt à en accueillir 30. Le Luxembourg en recevra cinq.

La décision d'accueillir une partie de ces migrants par le gouvernement français a fait bondir le sénateur des Bouches-du-Rhône. S'en prenant à Emmanuel Macron, il l'a décrit come "un bon agent de l'immigrationnisme" qui "a décidé de prendre une nouvelle part de cette vague migratoire qui ne cesse pas et n'est pas près de cesser. C'est absolument scandaleux au vu de la situation de nos compatriotes".

Lire:

Migrants: 65.000 passeurs dans le viseur d'Europol

Sauver des vies sans aider les passeurs: le dilemme des ONG

Aquarius : la France va accueillir 60 migrants arrivés à Malte annonce l'Elysée

Stéphane Ravier estimé que les migrants devraient prendre "les armes" plutôt "qu'un bateau".

Commentaires

-