Ardèche: un enfant de 11 ans décède à sa sortie des urgences de Privas, une enquête ouverte

Ardèche: un enfant de 11 ans décède à sa sortie des urgences de Privas, une enquête ouverte

Publié le :

Mardi 16 Mai 2017 - 08:15

Mise à jour :

Mardi 16 Mai 2017 - 08:25
Matthias, 11 ans, est décédé à sa sortie des urgences de Privas en Ardèche début mars. Une enquête a été ouverte pour homicide involontaire après deux plaintes des parents de la victime.
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte après la mort, le 6 mai, d'un garçon de 11 ans, peu après avoir quitté les urgences de l'hôpital de Privas, en Ardèche, a indiqué le parquet lundi 15. Les parents de l'enfant ont porté plainte contre l'hôpital et le médecin, qui a été suspendu de ses fonctions le temps de l'enquête.

La jeune victime, prénommé Matthias, avait été admis aux urgences du Centre Hospitalier des Vals d'Ardèche le 6 mai pour des nausées et des vomissements importants. Le médecin qui l'a ausculté avait ausculté avait alors diagnostiqué une gastro-entérite, avant de le rendre à sa famille. Mais l'enfant décédait "quelques heures plus tard" au domicile familial malgré l'intervention des pompiers, a indiqué le procureur de la République de Privas, Pierre-Yves Michau, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Une autopsie a été conduite lundi 15 pour déterminer les causes du décès de l'enfant. Si les résultats officiels ne sont pas encore connus, il pourrait s'agir d'une grave infection digestive qui pourrait être une péritonite, selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Les parents de Matthias ont donc déposé deux plaintes, l'une contre le médecin qui l'a pris en charge et l'autre contre l'hôpital de Privas.

Très choqué, le personnel du centre hospitalier a également été entendu par les policiers. Parallèlement à l'enquête judiciaire, l'Agence régionale de Santé a également décidé d'une enquête interne et une inspection des services dans le centre hospitalier concerné.

Les obsèques de Matthias auront lui ce mardi 16.

Très choqué, le personnel du centre hospitalier a été entendu par les policiers.


Commentaires

-