Argenteuil: un adolescent gravement blessé aux testicules par un tir de flash-ball

Auteur(s)
RT
Publié le 16 juillet 2015 - 11:45
Image
Un Flash-Ball tenu par un policier.
Crédits
©Riclafe/Sipa
Dans la nuit de lundi à mardi 14, Amine,14 ans, a été touché par touché par un tir de flash-ball de la police à Argenteuil, dans le Val-d'Oise.
©Riclafe/Sipa
Dans la nuit de lundi à mardi 14, Amine,14 ans, a été touché par un tir de flash-ball de la police alors qu'il s'amusait à lancer des pétards avec ses amis dans un parc d'Argenteuil (Val-d'Oise). Selon le rapport médical consulté par "BuzzFeed", il souffre de nombreuses blessures au niveau des testicules.

Dans la nuit de lundi à mardi 14, un adolescent a été touché par touché par un tir de flash-ball de la police à Argenteuil dans le Val-d’Oise. Selon le rapport médical que BuzzFeed a pu obtenir, il souffre de nombreuses blessures au niveau des testicules. Une information judiciaire a été ouverte.

Il est 23h00 lundi 13, quand Amine, 14 ans, et ses copains se rendent à la mosquée Al-Ishan d’Argenteuil pour célébrer la nuit du destin (temps fort de la fin du Ramadan pour les musulmans). Une fois leurs prières finies, vers 2h00 du matin,  les jeunes garçons décident d’aller s’amuser avec des pétards dans un parc alentour pour célébrer le 14 juillet.

"On est partis dans un parc. On avait de petits pétards. Il y avait des familles. Et là on voit un groupe d'émeutiers qui courent vers nous. Nous, on n'a pas couru parce qu'on n'a rien à se reprocher. Les policiers se sont mis en ligne et ont commencé à tirer. Je me suis mangé une balle", raconte ce jeudi Amine à France Info. La balle en caoutchouc aurait atteint son bas-ventre, le blessant aux parties génitales.

Voyant ce qui vient de se produire, son ami Yani court à son secours. "J’ai crié un blessé, un blessé",  témoigne le garçon à France Info. En vain, les policiers continuent "à allumer" et lancent même des gazs lacyrmogènes. "On a tout fait pour le mettre à l’abri. On l’a ramené à ses parents qui l’ont emmené à l’hôpital", poursuit Yani. 

"Je ne sais pas si les policiers ont laissé mon fils comme ça, sans rien faire ou s’ils sont partis tout de suite après avoir tiré. J’attends les témoignages de ses amis présents à ce moment-là pour éclaircir ce point. Mais une chose est sûre, ce sont ses amis qui ont transporté Amine à la maison alors qu’il était en sang pour que je l’emmène immédiatement à l’hôpital (le centre Victor Dupouygue d’Argenteuil NLDR)", où il est alors opéré, révèle quant à lui le père d’Amine à Buzzfeed.

L’adolescent "a été victime d’un traumatisme de la sphère urogénitale, a reçu un coup de flash-ball le 14/07/2015" . L’examen clinique montre une "rupture de l’albuginée avec hématocèle de quantité abondante, avec contusions multiples hématiques de la pulpe testiculaire droite", décrit le certificat médical de l’hôpital obtenu par Buzzfeed.

Après avoir subi une opération chirurgicale de trois heures qui lui a évité l’ablation d’un testicule, Amine a pu rentrer chez lui mercredi 15 dans l’après-midi, avec l’obligation de rester alité pendant un mois.  

Bouleversés, ses parents s’apprêtent à porter plainte pour ne pas "laisser passer cette violence policière", tandis que le parquet de Pontoise a ouvert une enquête. 

 

À LIRE AUSSI

Image
Un Flash-Ball tenu par un policier.
Flash-Ball: un an avec sursis pour le policier qui avait blessé un lycéen
Le policier qui avait gravement blessé à l'œil un lycéen avec un tir de Flash-Ball a été condamné ce jeudi à un an de prison avec sursis. Il avait agi alors que la vic...
02 avril 2015 - 19:27
Société
Image
Flash-ball-CRS
La police des polices recommande l'abandon du flash-ball pour les forces de l'ordre
L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) préconise la fin du flash-ball pour les forces de l'ordre. Cette arme, en principe plus "sûre" que les traditionnel...
21 mai 2015 - 21:21
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don