Ariège: des hommes armés et cagoulés appellent à tuer tous les ours (vidéo)

Ariège: des hommes armés et cagoulés appellent à tuer tous les ours (vidéo)

Publié le :

Vendredi 15 Septembre 2017 - 12:46

Mise à jour :

Vendredi 15 Septembre 2017 - 13:04
©Jean Christophe Verhaegen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Encagoulés et armés de fusils de chasse, des Ariégeois ont annoncé leur intention de rouvrir la chasse à l'ours dans une vidéo envoyée jeudi à plusieurs médias. Cet avertissement intervient alors que la présence de cet animal dans la région est à l'origine de nombreuses tensions ces dernières semaines.

Les ours pourraient à nouveau être la cible des chasseurs. En Ariège (Pyrénées-Orientales), des dizaines d'hommes encagoulés ont tourné une vidéo dans laquelle ils appellent à se débarrasser définitivement du mammifère. "Nous, montagnards d’Ariège, éleveurs, randonneurs, chasseurs, élus, citoyens disons à l’Etat stop ça suffit", a déclaré l'un d'eux. Et d'ajouter: "Par l'introduction d'ours slovène et la création d'une pouponnière leur permettant de se multiplier, l'État français met en place une gestion du territoire où peu à peu, il limite aux hommes, aux femmes de la montagne l'accès, la liberté d'être, de faire, de travailler".

Dans cette séquence, tournée en pleine nuit et envoyée jeudi 14 à plusieurs médias, ils ont fait part de leur intention de se rebeller déplorant le silence de l'Etat face aux nombreuses demandes des élus, des organisations citoyennes et professionnelles. Visiblement déterminés à se venger ou à obtenir gain de cause, ils ont donc lancé un avertissement au gouvernement. "Il y a 150 ans nos ancêtres se sont levés contre l’Etat qui voulait déjà les priver de cet accès à la montagne. Ainsi naissait la guerre des Demoiselles en Ariège. Aujourd’hui face à la même agression, les Demoiselles sont de retour. Alors nous avons décidé de rouvrir la chasse à l’ours en Ariège et de mener une résistance active face aux agents de l’Etat", ont-ils ajouté avant de tirer des coups de feu en l'air. 

Des menaces qui n'ont pas tardé à faire réagir la préfète de l'Ariège, Marie Lajus. "Cette simagrée d’organisation terroriste, s’il ne s’agit pas d’un canular, porte préjudice à tous ceux qui défendent le développement des territoires ruraux et de montagne", a-t-elle écrit par le biais d'un communiqué appelant les responsables professionnels, institutionnels et politiques à marquer leur désaccord avec "ceux qui franchissent la ligne de l'illégalité". Les images ont été envoyées au procureur de la République de Foix pour que soient engagées des poursuites judiciaires.

Pour rappel, cet avertissement intervient alors que la présence de l'ours en Ariège est largement contestée. En effet, cela fait plusieurs semaines voire plusieurs mois que le contexte est extrêmement tendu dans ce département, notamment depuis la mi-juillet où plus de 200 brebis avaient chuté d'une falaise, apeurées par l'animal. Récemment, suite à cet incident, des agents de l’Office national de la chasse et la faune sauvage se sont fait agresser par des hommes armés alors qu’ils se rendaient sur place pour constater les dégâts commis par le mammifère. 

Un commando armé a décrété la réouverture de la chasse à l'ours.

Commentaires

-