Un homme armé d'un couteau et criant "Allah Akbar" devant la Grande Mosquée de Paris interpellé par la police

Un homme armé d'un couteau et criant "Allah Akbar" devant la Grande Mosquée de Paris interpellé par la police

Publié le 18/11/2017 à 15:32 - Mise à jour à 15:38
© MIGUEL MEDINA / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ce samedi au matin, un ressortissant tunisien a été arrêté par la police alors qu'il brandissait un couteau devant la Grande Mosquée de Paris, dans le 5e arrondissement. Les policiers ont utilisé un pistolet à impulsion électrique pour le maîtriser.

Un homme brandissant un couteau et criant "Allah Akbar" a été arrêté ce samedi 18 au matin par la police alors qu'il se trouvait devant la Grande Mosquée du 5e arrondissement de la capitale. Selon Le Parisien (source) qui dévoile l'information, il était environ 8h20 lorsque le gardien de mosquée appelle la police. Il alerte sur la présence d'un individu armé, criant et menaçant, et porteur d'une malette se trouvait devant le lieu de culte.

Les forces de l'ordre sont arrivées dans la foulée, mais l'homme a accueilli les policiers en imitant dans un premier temps des tirs d'armes à feu et récitant des versets du Coran. Les policiers, face à ce comportement jugé menaçant, ont immobilisé l'homme en usant sur lui d'un pistolet à impulsion électrique.

Les hommes du Laboratoire central de la Préfecture de police sont alors intervenus pour isoler et analyser le contenu de la mallette transportée par le suspect. Celle-ci ne contenait que des effets personnels.

Le suspect est un ressortissant tunisien âgé de 35 ans. L'homme est inconnu des services de police. Il était en séjour régulier sur le territoire français jusqu'au mercredi 15, date à laquelle son titre de séjour a expiré. En l'état actuel de l'enquête, aucune piste n'est pour l'instant privilégiée pour expliquer le comportement du suspect.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


C'est la Grande Mosquée de Paris qui a alerté la police.

Fil d'actualités




Commentaires

-