Arrêtés après avoir maltraité leurs quatre enfants adoptifs

Arrêtés après avoir maltraité leurs quatre enfants adoptifs

Publié le :

Vendredi 23 Février 2018 - 13:02

Mise à jour :

Vendredi 23 Février 2018 - 13:11
© Spencer Platt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un couple vivant dans l'Arizona, aux Etats-Unis, a été arrêté. Ils sont soupçonnés d'avoir maltraité leurs quatre enfants adoptifs. Ceux-ci ont été retrouvés enfermés et privés d'eau et de nourriture.

Un homme et une femme, respectivement âgés de 69 et 64 ans, ont été arrêtés mardi 20 à leur domicile du comté de Pima, en Arizona aux Etats-Unis. Ils sont suspectés d'avoir maltraité leurs quatre enfants adoptifs, âgés de 6 à 12 ans.

Ils ont été inculpés de trois charges de maltraitances infantiles. C'est le vendeur d'un supermarché qui a alerté la police.

A voir aussi: "Maison de l'horreur" - les parents inculpés de torture sur leurs enfants

L'un des enfant de la fratrie avait demandé à utiliser le téléphone d'un supermarché Tucson. Le vendeur qui l'avait renseigné avait alerté la police, même s'il n'était pas sûr de lui comme l'a révélé la BBC, devant l'apparence alarmante du garçon.

"Il n'était pas sûr que la situation était un crime, mais il a fait part de ses inquiétudes", a expliqué l'homme chargé de l'enquête lors d'une conférence de presse.

Les policiers sont donc arrivés au domicile de cette famille et ont découvert l'horreur dans laquelle vivaient les quatre frères et sœurs. "Ils étaient enfermés dans des chambres séparées, fermées de l'extérieur, sans accès à la nourriture, à l'eau, à la lumière ou à la salle de bain pendant douze heures de suite", a expliqué le bureau de shérif du comté de Pima.

Benito et Carol Gutierrez avaient pourtant passé les étapes de la procédure d'adoption pour les quatre enfants (tous frères et sœurs biologiques) sans aucun problème et n'avaient jamais éveillé les soupçons.

Quant aux enfants, ils n'avaient apparemment pas conscience que les conditions dans lesquelles ils vivaient n'étaient pas normales. Ils étaient par ailleurs d'excellents élèves à l'école et n'y avaient jamais eu de problèmes disciplinaires ou autre.

Les parents adoptifs des enfants maltraités n'avaient jamais éveillé les soupçons.


Commentaires

-