Assassinat de la marathonienne Zenash Gezmu: l'homme mis en examen s'est pendu

Il est en vie

Assassinat de la marathonienne Zenash Gezmu: l'homme mis en examen s'est pendu

Publié le :

Vendredi 01 Décembre 2017 - 19:38

Mise à jour :

Vendredi 01 Décembre 2017 - 19:40
Le suspect d u violent assassinat de la marathonienne Zenash Gezmu a tenté de se suicider ce vendredi dans sa cellule en se pendant avec la doublure de son pantalon. Secouru, il est actuellement hospitalisé.
©Francois Mori/AP/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'homme suspecté d'être l'auteur de l'assassinat de Zenash Gezmu, une marathonienne du Stade français de 27 ans, a tenté de se donner la mort dans sa cellule dans la nuit du jeudi 30 à ce vendredi 1er.

Selon les informations du journal Le Point, l'individu s'est pendu avec la doublure de son pantalon mais a été secouru à temps par les gardiens. Il est actuellement hospitalisé mais son état n'a pas été communiqué.

C'est un homme, originaire d'Ethiopie et arrivé en France il y a deux ans, s'est présenté dans un commissariat parisien mardi matin pour dire qu'il avait tuée Zenash Gezmu pour des raisons encore nébuleuses. Il avait été mis en examen dans la foulée par le parquet de Bobigny pour "assassinat".

Lire aussi: Une championne de marathon retrouvée morte frappée et asphyxiée

Le corps de la sportive, également venue d'Ethiopie, a été découvert à son domicile où le suspect l'avait indiqué. La jeune femme d'1m50 pour 38 kilos gisait sans vie. Elle a visiblement été frappée avec un objet contondant, l'une de ses nombreuses récompenses, puis serait décédée d'une asphyxie selon Le Parisien qui avait révélé l'affaire.

D'après les dires de témoins, qui ont entendu des hurlements provenant de l'appartement de la sportive sans s'en inquiéter, les faits se sont déroulés lundi 27. C'est derniers n'ont jamais appelé les forces de l'ordre.

Grande marathonienne, Zenash Gezmu avait entamé des démarches pour obtenir sa naturalisation. Une demande qui avait été refusée, faute d'une bonne maîtrise de la langue. Loin d'être abattue, l'athlète prenait depuis des cours pour perfectionner son français. 

L'assassin présumé de Zenash Gezmu a tenté de se suicider.

Commentaires

-