Assaut Saint-Denis: Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur des attentats, est mort

Assaut Saint-Denis: Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur des attentats, est mort

Publié le :

Jeudi 19 Novembre 2015 - 14:01

Mise à jour :

Jeudi 19 Novembre 2015 - 14:09
©Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cible de l'assaut policier de mercredi, à Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud a été formellement identifié parmi les terroristes tués par les membres du RAID. Selon le parquet de Paris, qui a annoncé l'information, il s'agit du corps "découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts".

Les autorités le ciblaient, ils l'ont tué. Présenté comme l'inspirateur des attentats de Paris, le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud a été formellement identifié parmi les terroristes tués lors de l'assaut policier de mercredi 18 à Saint-Denis, selon une information diffusé par le parquet de Paris. Cette opération, qui a duré 7 heures, a permis aux autorités d'interpeller huit personnes tandis qu'au moins deux autres ont trouvé la mort dans cette opération de grande ampleur. Parmi eux: une femme kamikaze et le très recherché Abdelhamid Abaaoud. "Il s'agit du corps découvert dans l'immeuble, criblé d'impacts", précise notamment le communiqué du procureur de Paris, François Molin. Son identification a été rendue possible "après comparaison des traces papillaires".

Peu après l'annonce du parquet de Paris, le Premier ministre Manuel Valls a confirmé l'information en l'annonçant à l'Assemblée nationale, sous les applaudissements des députés présents.

Alors que les autorités croyaient Abdelhamid Abaooud en Syrie, les enquêteurs avaient recueilli il y a quelques jours un témoignage "faisant état de la présence d'Abaooud sur le territoire français" et qui a faisait "l'objet de nombreuses vérifications téléphoniques et bancaires". Cette information cruciale a ainsi abouti à l'assaut deux jours plus tard. Selon le procureur de Paris, tout laissait à penser que "ce commando pouvait passer à l'acte".

Agé de 28 ans et originaire de Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles, Abdelhamid Abaaoud, également connu sous le nom de guerre d'Abou Omar al-Beljiki, était l'un des plus connus parmi les ressortissants belges partis en Syrie pour combattre dans les rangs du groupe Etat islamique (Daech). En plus de le voir dans plusieurs vidéos de propagande, son profil est apparu également dans plusieurs dossiers d'attentats terroristes commis ou déjoués cette année, notamment celui contre une église de Villejuif prévu par Sid Ahmed Glam où Aurélie Châtelain a perdu la vie, celui du Thalys commis par le marocain Ayoub El Khazzani le 21 août dernier, ainsi que l'attentat manqué de Verviers en Belgique.

Membre très actif du groupe Etat islamique en Syrie, c'était un proche de Salah Abdeslam, toujours activement recherché et soupçonné d'être un suspect-clé dans ces attaques, et de son frère Brahim Abdeslam, mort en actionnant une ceinture d'explosifs boulevard Voltaire à Paris. Tous les trois apparaissent dans des dossiers criminels de droit commun, pour des faits commis à Bruxelles en 2010 et 2011.

 

 

Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste cible de l'assaut de Saint-Denis est mort.


Commentaires

-