Assigné à résidence pour avoir rapporté un portefeuille à la gendarmerie

Assigné à résidence pour avoir rapporté un portefeuille à la gendarmerie

Publié le 26/01/2016 à 15:37 - Mise à jour à 15:45
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un père de famille albanais résidant avec sa famille en France se retrouve assigné à résidence et sous le coup d'un mandat d'expulsion du territoire pour avoir ramener un portefeuille perdu à la gendarmerie.

Marlinb Plasa ne se doutait pas que son geste citoyen allait lui valoir autant d'ennuis. En effet, lorsque cet Albanais résidant en France retrouve un portefeuille dans un bureau de tabac, il n'hésite pas une seconde et téléphone au propriétaire pour lui rendre.

"J’ai trouvé un portefeuille dans un bureau de tabac. Il contenait 80 euros, une carte bleue et beaucoup de papiers. J’ai cherché le monsieur avec son numéro de téléphone. J’ai appelé. Il m'a dit de le ramener à la gendarmerie" témoigne-t-il dans Le Dauphiné Libéré.

Il se rend donc dans le commissariat de la gendarmerie de Largentière (Ardèche) pour remettre l'objet. Il ne s'attendait pas à en ressortir près de sept heures plus tard, escorté et assorti d'une assignation à résidence et d'un avis d'expulsion du territoire français. "On m’a demandé ce que je faisais en France. J’ai parlé de ma demande d’asile. Alors, on m’a raccompagné chez moi pour prendre les passeports de la famille. Depuis, nous sommes assignés à résidence et risquons l’expulsion", explique Marlinb Plasa.

En effet, Marlinb, sa femme Nadire et ses deux enfants ont fuit des persécutions en Albanie (ils font parti de la minorité égyptienne discriminée dans le pays) à l'été 2013. Arrivés à Lyon en septembre 2013, ils ont d'abord été logés à Privas, près de Montélimar, puis se sont retrouvés à la rue avec d'autres familles. Un troisième enfant est né, aujourd'hui âgé de 18 mois. Et les Plasa ont trouvé un logement à Rocles, dans l'Allier, où Marlinb s'investit comme bénévole au Secours populaire et est décrit comme "parfaitement intégré" par les autres habitants de la commune.

Assignés à résidence, ils risquent l'expulsion. Ils ont formé un recours devant le tribunal administratif de Lyon, en espérant pouvoir rester à Rocles.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Un père de famille albanais résidant avec sa famille en France se retrouve assigné à résidence et sous le coup d'un mandat d'expulsion du territoire.

Fil d'actualités Société