Attaque de militaires au Louvre: l'auteur serait un égyptien arrivé en France il y a quelques jours

Attaque de militaires au Louvre: l'auteur serait un égyptien arrivé en France il y a quelques jours

Publié le :

Vendredi 03 Février 2017 - 18:26

Mise à jour :

Vendredi 03 Février 2017 - 18:52
©Eric Feferberg/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon LCI, l'auteur de l'attaque de militaires de l'opération Sentinelle serait un ressortissant égyptien de 29 ans, inconnu des services de renseignements et arrivé en France fin janvier dernier depuis Dubaï. Des informations qui n'ont cependant pas encore été confirmée ce vendredi par des sources officielles.

L'auteur de l'agression de militaires de Sentinelle -ce vendredi 3 au matin au Carrousel du Louvre- aurait été identifié, selon LCI. L'homme, toujours hospitalisé après avoir reçu au moins une balle tirée par les militaires, serait un Egyptien arrivée en France il y a seulement quelques jours.

Le suspect se nommerait Abdallah E.H et serait âgé de 29 ans. Il serait inconnu des services antiterroristes français et des vérifications seraient en cours du côté des renseignements égyptiens. Toujours selon LCI, l'homme serait arrivé à Paris le 26 janvier dernier de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Il aurait atterri à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, muni d'un visa en règle.

Il aurait ensuite réservé une chambre d'hôtel rue de Ponthieu, à deux pas de l'avenue des Champs-Elysées, dans le très chic VIIIe arrondissement de Paris. C'est là même qu'une importante opération de police a eu lieu ce vendredi après-midi, non pas rue de Ponthieu mais à quelques mètres de là, dans la rue perpendiculaire du Colisée.

Les hommes de la BRI déployés sur place n'ont cependant procédé à aucune interpellation et ni arme ni explosif n'y aurait été découvert.

C'est l'exploitation d'un téléphone portable découvert sur les lieux de l'attaque qui aurait permis l'identification du suspect. Toutefois ces informations n'ont pas été confirmées officiellement, et seul le parquet antiterroriste pourra attester de leur véracité. Par ailleurs, des examens ADN et des empreintes digitales du suspect serait toujours en cours.

L'homme qui a attaqué les militaires était armé d'une machette. Il a légèrement blessé au cuir chevelu un caporal, lequel devait pouvoir rejoindre son unité dans la soirée. Un autre a eu une entorse de la cheville.

Parmi les nombreuses questions encore sans réponse demeure notamment celle de savoir si cet homme a agit seul, au nom d'un groupe terroriste ou directement piloté par une cellule. L'attaque n'a toujours pas été revendiquée.

Le suspect se nommerait Abdallah E.H et serait un ressortissant égyptien âgé de 29 ans.


Commentaires

-