Attaque de militaires à Orly: l'individu abattu était connu des services de police, le parquet antiterroriste de Paris ouvre une enquête

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Attaque de militaires à Orly: l'individu abattu était connu des services de police, le parquet antiterroriste de Paris ouvre une enquête

Publié le 18/03/2017 à 11:53 - Mise à jour à 11:56
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été abattu ce samedi 18 au matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir dérobé une arme à un militaire de l'opération Sentinelle, alors que la France fait face à une menace terroriste sans précédent depuis deux ans.

Selon les informations du Figaro, l'homme était de nationalité française. Il était né en février 1978. Il était connu pour des affaires liées au trafic de stupéfiants et a été sous contrôle judiciaire dans le cadre d'une procédure de droit commun. Une information confirmée par Bruno Le Roux lors d'un rapide point presse à Orly qui a précisé que le suspect était également suivi par les services de renseignements. Le ministre de l'Intérieur a précisé que "c'est à la justice d'établir si c'est un acte de terrorisme".

Il a également souligné qu'il y avait bien un rapport entre le contrôle routier qui mal tournée en Seine-Saint-Denis et l'attaque de d'Orly. "L’individu a été remarqué pour un car jacking à Vitry (Val-de-Marne) et pour des menaces dans un bar. On relie son identité à un contrôle à Garges-lès-Gonesse. Ce contrôle a mal tourné. Il a ouvert le feu avec un pistolet à grenaille sur un policier. Il est hospitalisé. Ses blessures ne semblent pas d’une grande gravité", a fait savoir Bruno Le Roux.

Egalement présent sur place, Jean-Yves Le Drian a expliqué que "cette patrouille était composée de trois aviateurs", dont une aviatrice. C'est cette jeune femme qui a été prise pour cible par l'homme qui a été abattu. "C'est une aviatrice qui a été attaquée et mise à terre par l'individu. Elle a réussi à résister, mais les deux militaires ont trouvé utile - et ils ont eu raison - d'ouvrir le feu pour venir en aide à l'aviatrice et protéger les voyageurs qui se trouvaient aux alentours", a précisé le ministre de la Défense.

Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la Brigade criminelle (SAT), la sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la police judiciaire et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Le parquet antiterroriste de Paris a ouvert une enquête.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Bruno Le Roux a souligné qu'il y avait bien un rapport entre le contrôle routier qui mal tournée en Seine-Saint-Denis et l'attaque de d'Orly.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-