Attaques terroristes à l'arme blanche contre des militaires français: les précédents

Agressions

Attaques terroristes à l'arme blanche contre des militaires français: les précédents

Publié le :

Vendredi 03 Février 2017 - 11:31

Mise à jour :

Vendredi 03 Février 2017 - 12:37
Ce vendredi un militaire a ouvert le feu sur un homme armé d'un couteau près du Louvre à Paris qui a tenté d'agresser une des soldats de sa patrouille. Ce n'est pas la première fois qu'un militaire se fait agresser à l'arme blanche en France.
©Ian Langsdon/AFP
PARTAGER :
-A +A

En mai 2013, un militaire est agressé à coup de cutter à La Défense, grand centre d'affaires parisien. Un jeune homme de 22 ans, Alexandre Dhaussy. qui se faisait alors appeler Abdelillah, est vite arrêté par les forces de l'ordre et est mis en examen pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste''. Le jeune homme avait alors indiqué aux enquêteurs avoir les ''même motivations que ceux qui ont agi à Londres" où un soldat anglais avait été assassiné en pleine rue de la capitale anglaise. Deux ans après, Alexandre Dhaussy est déclaré irresponsable pénalement par la justice.

En avril 2015, c'est un militaire affecté au plan Vigipirate qui est agressé au couteau à l'aéroport d'Orly. Le sergent n'avait été que brièvement blessé mais avait échangé quelques coups avec son agresseur avant que celui-ci ne prenne la fuite.

En février 2015, à Nice, ce sont trois militaires qui sont attaqués au couteau alors qu'ils patrouillaient devant un bâtiment abritant l'antenne locale du Consistoire juif ainsi qu'une radio juive. Deux des soldats sont légèrement blessés, l'un au visage et l'autre au bras. Un homme nommé Moussa Coulibaly est rapidement mis en examen et écroué. Après un long silence, le jeune homme a reconnu sa haine envers les policiers et les forces de l'ordre, la France ainsi que les juifs. Le trentenaire se serait radicalisé en 2011 et était impliqué dans plusieurs affaires, il était connu des services de police.

En mai 2016, c'est à Castres qu'un militaire issu du 8ème régiment de parachutiste d'infanterie de marine de Castres est agressé à l'arme blanche par deux hommes. Alors qu'il faisait un footing seul à quelques kilomètres de sa caserne, deux hommes l'ont attaqué et blessé à la jambe à l'aide d'un cutter. Les deux agresseur le tenaient responsable des frappes françaises en Syrie.

Les militaires sont souvent les cibles d'attaques à l'arme blanche.

Commentaires

-