Attentat du Bataclan: une fausse victime arrêtée

Elle reconnait les faits

Attentat du Bataclan: une fausse victime arrêtée

Publié le :

Mardi 13 Février 2018 - 19:38

Mise à jour :

Mardi 13 Février 2018 - 19:42
Une femme âgée d'une quarantaine d'années a été arrêtée ce mardi dans le Val-de-Marne. Elle est soupçonnée de s'être fait passer pour une victime de l'attentat du Bataclan à Paris. Elle avait touché 25.000 euros d'indemnisation.
© DOMINIQUE FAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une quadragénaire qui est soupçonnée de s'être fait passer pour une victime de l'attentat du Bataclan a été arrêtée ce mardi 13 dans le Val-de-Marne. C'est le parquet de Créteil qui l'a indiqué en précisant que la suspecte avait touché une indemnisation de 25.000 euros du Fonds de garantie des victimes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI).

Comme le relate Ouest-France, la femme âgée de 48 ans domiciliée à Maison-Alfort a déjà été condamnée pour des faits d'escroquerie par trois fois. Placée en garde à vue après son arrestation, elle a reconnu les faits et va être jugée mercredi 14 en comparution immédiate.

A voir aussi: Procès d'un homme soupçonné d'être une "fausse victime" du Bataclan

Depuis le 13 novembre 2015, elle est entrée au sein de l'association de victimes des attentats Life of Paris, d'abord en tant que bénévole puis comme salariée. Elle était en effet employée par l'organisation en CDD depuis mars 2017.

"Elle a fabriqué de faux documents à partir de documents de l’association grâce auxquels elle a pu obtenir des avantages réservés aux victimes des attentats", a fait savoir le parquet.

En outre, les 25.000 euros qu'elle a reçu étaient une provision de l'indemnisation totale du FTGI d'après le parquet qui a annoncé qu'il allait se porter partie civile lors du procès.

Les enquêteurs avaient douté de sa présence sur les lieux de l'attentat lorsqu'ils s'étaient aperçus "que son téléphone (n'avait) jamais borné près du Bataclan le soir des faits". Ensuite, ils s'étaient aperçus que les factures des places de concert pour les Eagles of Death Metal qu'elle avait fourni avaient été falsifiées.

La quadragénaire s'est fait passer pour une victime de l'attentat au Bataclan.

Commentaires

-