Attentat de la gare Saint-Charles: les familles des victimes attaquent l'Etat

Attentat de la gare Saint-Charles: les familles des victimes attaquent l'Etat

Publié le :

Jeudi 04 Octobre 2018 - 12:43

Mise à jour :

Jeudi 04 Octobre 2018 - 12:47
Les parents de Mauranne et Laura, deux cousines victimes d’une agression terroriste à la gare Saint-Charles​ le 1er octobre 2017, ont décidé de poursuivre l’Etat devant le tribunal administratif de Lyon.
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Elles ont l'impression que l'Etat cherche à minimiser ses responsabilités. Les familles de Mauranne Harel et Laura Paumier, tuées à coups de couteau dans l'attentat mené par Ahmed Hamachi à la gare Saint-Charles de Marseille le 1er octobre 2017, ont déposé plainte contre l'Etat français.

L'assaillant avait ensuite été abattu par des soldats en patrouille dans le cadre de l'opération Sentinelle. L'attaque avait été revendiquée dans la foulée par l'organisation Etat islamique.

"Les proches des deux jeunes filles demandent, dans deux recours déposés le 28 septembre dernier, que le tribunal reconnaisse la responsabilité de l'État pour faute dans la survenance de leur assassinat (...) et qu'il soit fait droit de leur demande indemnitaire pour plusieurs membres des deux familles", a expliqué le tribunal administratif de Lyon auprès duquel la plainte est déposée.

Lire aussi - Attentat de Marseille: qui étaient Mauranne et Laura, les deux cousines tuées à la gare Saint-Charles?

Le recours des familles pointe notamment le fait que l'assaillant avait été "appréhendé à Lyon quelques jours avant l'attaque suite à un vol à l'étalage, puis relâché après sa garde à vue sans mesure d'éloignement ni placement en rétention". Lors de sa garde à vue, les autorités avaient découvert qu'il était en situation irrégulière en France, et qu'il avait été interpellé à de nombreuses reprises par le passé pour des faits de petite délinquance.

François Molins avait expliqué que le terroriste avait été relâché à cause "d'infraction insuffisamment caractérisée".  Ajoutant que "les autorités préfectorales locales (n'avaient) pas été en mesure de prendre une mesure d'éloignement à son encontre".

Le Parisien avait révélé qu'une procédure de reconduite à la frontière avait été envisagée, mais qu'à cause d'un imbroglio par rapport aux places disponibles dans le centre de rétention administrative de Lyon, Ahmed Hanachi avait été relâché.

"Nous avons l'impression que l'État cherche à minimiser sa responsabilité en ne parlant que de «dysfonctionnements graves du dispositif d'éloignement». Pour nous, il s'agit d'une véritable faute avérée", ont affirmé les parents des deux cousines

Voir aussi:

Absence de condamnation et inconnu du Renseignement: le profil de Ahmed H., le terroriste de la gare Saint-Charles, se précise

Gare Saint-Charles à Marseille : "j'ai entendu crier et une personne s'est effondrée"

Marseille: deux morts à la gare Saint-Charles dans une attaque au couteau, l'Etat islamique revendique l'attaque

 

Les parents des victimes de l'attentat de Marseille ont déposé plainte contre l'Etat.


Commentaires

-