Attentat de Nice: les plaintes de proches de victimes mettant en cause le dispositif de sécurité classées sans suite

Attentat de Nice: les plaintes de proches de victimes mettant en cause le dispositif de sécurité classées sans suite

Publié le :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 15:09

Mise à jour :

Jeudi 19 Janvier 2017 - 15:09
©ValeryHache/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Les plaintes des proches des victimes contre l'Etat et la municipalité, contestant le dispositif de sécurité le soir de l'attentat de Nice, ont été classées sans suite.

Le parquet de Nice a annoncé ce jeudi 19 qu'il classait sans suite les plaintes contre l'Etat et la municipalité de Nice pour mise en danger de la vie d'autrui, déposées par 23 familles ou proches de victimes de l'attentat de Nice.

Ces plaignants contestaient le dispositif de sécurité déployé lors des festivités de ce 14 juillet, mais à l'issue d'une enquête préliminaire conduite depuis septembre, le procureur de Nice Jean-Michel Prêtre a estimé qu'il ne pouvait retenir "aucun fait de nature à engager une quelconque responsabilité pénale à l'encontre de quiconque". L'attentat au camion-bélier à l'issue du feu d'artifice a fait 86 morts.

Pour rappel, la plainte de Sandra Bertin, qui assurait avoir subi des pressions de policiers parisiens après l'attentat de Nice pour modifier un rapport sur le dispositif de sécurité, a été également classée sans suite début janvier.

(Plus d'informations à suivre sur FranceSoir.fr)

 

L'attentat sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016 avait fait 86 morts et des centaines de blessés. Trois blessés sont encore hospitalisés.


Commentaires

-