Attentat de Québec: ce que l'on sait d'Alexandre Bissonnette, 27 ans, l'étudiant suspecté d'avoir abattu six personnes dans une mosquée

Attentat de Québec: ce que l'on sait d'Alexandre Bissonnette, 27 ans, l'étudiant suspecté d'avoir abattu six personnes dans une mosquée

Publié le 31/01/2017 à 07:53 - Mise à jour à 08:01
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'y a plus qu'un seul suspect dans l'attentat contre la mosquée de Québec: Alexandre Bissonnette, un étudiant de 27 ans, s'est en effet rendu à la police peu après les tirs qui ont tué six musulmans pendant la prière du dimanche soir.

Lundi 30 au matin, les médias québécois annonçaient que l'enquête sur l'attentat contre la mosquée de la ville de Québec impliquait sans doute deux tireurs dont plusieurs témoignages pouvaient laisser penser à un lien avec l'islamisme. Mais l'avancée des investigations a montré qu'il n'en était rien.

Le principal suspect, qui s'est rendu une demi-heure après s'être enfui en voiture du lieu du carnage qui a coûté la vie à six personnes, a maintenant un nom, un visage, et surtout un profil. Alexandre Bissonnette, 27 ans, étudiait l'anthropologie puis les sciences politiques à l'université de Laval. Il vivait chez ses parents dans la banlieue de Québec, et était apparemment selon les témoignages de ses camarades proches des idées de l'extrême droite. Il n'était cependant membre d'aucun groupe d'activiste connu. L'expression de ses sentiments politiques se cantonnait en effet aux réseaux sociaux où le jeune homme fustigeait tour à tour l'accueil des réfugiés ou le féminisme. Il aurait également "liké" à plusieurs reprises des pages Facebook pro-Trump ou pro-Marine Le Pen. Son casier judiciaire était vierge.

La deuxième personne arrêtée, un certain Mohammed Belkhadir, qui avait été appréhendé à proximité des lieux de l'attaque, a été relâché dans la journée de lundi. La police a indiqué qu'"il est maintenant considéré comme témoin".

Dimanche 29 dans la soirée, aux alentours de 20 heures, lors de la prière du soir, un homme (on a parlé de deux hommes au début de l'enquête) a pénétré dans l'édifice religieux et ouvert le feu sur les fidèles.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le jeune homme est un étudiant au casier judiciaire vierge.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-