Attentat des Champs-Elysées: la commune de Chelles refuse d'inhumer le corps du terroriste

Attentat des Champs-Elysées: la commune de Chelles refuse d'inhumer le corps du terroriste

Publié le :

Mardi 02 Mai 2017 - 07:52

Mise à jour :

Mardi 02 Mai 2017 - 07:54
© Ludovic MARIN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La commune de Chelles, où est domiciliée la mère de Karim Cheurfi, a fait savoir qu'elle refusait d'inhumer le corps du terroriste des Champs-Elysées. Ce qui aurait déclenché la colère de son père, Salah Cheurfi, qui a menacé de mort des policiers vendredi.

C'est un refus catégorique. "Si la famille de Karim Cheurfi formule une demande officielle d’inhumation dans le cimetière communal, nous opposerons un refus" a fait savoir par voie de communiqué la commune de Chelles selon une information du journal Le Parisien diffusée lundi 1er mai.

Karim Cheurfi est le terroriste qui a attaqué un car de policiers le jeudi 20 avril sur les Champs-Elysées, tuant l'un d'entre eux -Xavier Jugelé, 36 ans- et en blessant deux autres, ainsi qu'une passante allemande qui travaillait non loin du site de la fusillade. Le terroriste avait ensuite été abattu par des tirs de riposte.

Peu de temps après l'attaque, les enquêteurs s'étaient donc rendus dans la commune de Chelles, au domicile de la mère de Karim Cheurfi, pour procéder à une perquisition. Au lendemain de l'attaque, c'est l'incompréhension qui dominait dans cette commune d'environ 54.000 habitants de Seine-et-Marne, à l'est de Paris.

En colère contre cette décision, le père du terroriste, Salah Cheurfi, 65 ans, avait d'ailleurs menacé de morts des policiers du commissariat de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, vendredi 28 avril au soir. En état d'ébriété, il avait été arrêté puis déféré au tribunal de Bobigny le lendemain, avant d'être présenté au parquet dimanche 30 au matin. Il a été mis en examen pour "menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique", mais également pour "apologie du terrorisme".

"Nous n‘avons jamais été en contact avec le père de Karim Cheurfi mais bien avec certains de ses proches. Nos services leur ont expliqué que nous ne voulions pas que cette inhumation puisse susciter un trouble à l’ordre public", a insisté l’entourage du maire LR de Chelles, Brice Rabaste.

Le domicile de la mère de Karim Cheurfi, situé à Chelles en Seine-et-Marne, avait été perquisitionné peu de temps après l'attentat des Champs-Elysées le jeudi 20 avril.


Commentaires

-