Attentat à la gare de Marseille Saint-Charles: le récit glaçant de l'attaque au couteau qui a fait deux victimes

Attentat à la gare de Marseille Saint-Charles: le récit glaçant de l'attaque au couteau qui a fait deux victimes

Publié le :

Lundi 02 Octobre 2017 - 13:18

Mise à jour :

Lundi 02 Octobre 2017 - 13:30
© Paul-Louis LEGER/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Moins de 24 heures après l'attaque sanglante de la gare Saint-Charles, à Marseille, qui a fait deux victimes, le procureur François Molins a fait un point sur l'enquête. Le magistrat a fait le récit des deux meurtres de l'assaillant.

Le déroulé de l'attentat qui a touché la gare de Marseille Saint-Charles dimanche 1er, au cours duquel un homme connu sous le nom de Ahmed H. a tué deux jeunes femmes au couteau avant d'être abattu par des militaires, se précise. Lors de sa conférence de presse ce lundi 2, le procureur de la République, François Molins, en charge de l'enquête, a détaillé l'attaque.

"L'auteur est arrivé en gare de Saint-Charles à 13h32", a expliqué le magistrat en préambule. Quant aux meurtres eux-mêmes, le procureur a égrené les terribles détails de l'attentat: "À 13h38, il s'est rendu sur le parvis jusqu'à 13h45. Il s'est soudainement levé et a porté plusieurs coups de couteau à la première victime avant de partir en courant. Puis, il a tourné en rond et agressé une seconde victime a laquelle il a asséné plusieurs coups de couteau".

Et d'ajouter: "La vidéo montre qu'une passante a tenté courageusement d'intervenir en portant à l'auteur des coups avec un porte-drapeau".

L'homme a ensuite tenté de s'en prendre à des militaires du 1er Régiment étranger de génie, déployés sur les lieux dans le cadre d'une patrouille de l'opération Sentinelle, en criant "Allah akbar" selon plusieurs témoins. C'est à ce moment qu'il a été abattu par les légionnaires. Touché de deux balles, il a été menotté par des policiers en civil avant de succomber à ses blessures.

"L'arme utilisé: un couteau dont la lame mesure une vingtaine de centimètres a été retrouvé à une dizaine de mètres de l'auteur. L'auteur a été trouvé porteur d'un petit couteau en inox de cuisine et un téléphone", a déclaré le procureur de la République de Paris, François Molins.

Le suspect était connu sous sept identités différentes, avait un comportement "étrange", selon des témoins, et a été désigné par l'Etat islamique comme un de ses "soldats" lors de sa revendication de l'attaque.

Les deux victimes, âgées de 20 et 21, sont deux cousines originaires de la région lyonnaise. L'une d'entre elles faisait ses études de médecine à Marseille et l'autre était venue lui rendre visite pour le week-end.

"L'auteur est arrivé en gare de Saint-Charles à 13h32", a fait savoir François Molins.


Commentaires

-