Attentat à Londres: Facebook déclenche son outil d'alerte "Safety check"

Attentat à Londres: Facebook déclenche son outil d'alerte "Safety check"

Publié le :

Mercredi 22 Mars 2017 - 17:41

Mise à jour :

Mercredi 22 Mars 2017 - 17:47
Peu après l'attaque à caractère terroriste qui a eu lieu à Londres et aurait fait au moins une victime, Facebook a mis en place son "Safety check", l'outil permettant aux utilisateurs vivant dans la zone concernée de rassurer leurs proches.
© Justin TALLIS / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Suite à l'attaque terroriste de Londres, Facebook a déclenché son outil "Safety check" permettant aux personnes se trouvant dans la zone concernée, à savoir la capitale britannique et plus particulièrement le quartier de Westminster abritant le Parlement britannique.

Facebook a lancé son "Safety Check" en 2014 pour permettre aux membres du réseau social d'indiquer à leur famille ou leurs amis qu'ils sont en sécurité lors d'événements dramatiques. Cette nouvelle fonction a été inspirée par les membres de Facebook qui utilisaient le réseau social pour organiser l'aide aux personnes après des catastrophes telles que les inondations à Chennai, en Inde, à la fin 2015. Il avait notamment été largement utilisé lors des attentats du 13 novembre à Paris.

Par ailleurs, la fonction "Community Help" permet maintenant aux membres du réseau de trouver ou d'offrir de l'aide, par exemple de la nourriture, un abri ou un moyen de transport, pendant une crise.

Ce mercredi après-midi, un policier a été poignardé et un assaillant présumé touché par balles par la police devant le parlement de Westminster à Londres où le quartier a été bouclé, a annoncé le responsable de la Chambre des Communes, David Lidington.

Scotland Yard a annoncé avoir été appelé à environ 15h 40 heure de Paris, 14h40 locales (et GMT) pour un "incident à Westminster Bridge lié à des armes à feu". Selon les médias britanniques, deux personnes étaient étendues par terre devant le Parlement, en plein cœur de Londres. Selon un bilan encore provisoire, un policier aurait été gravement blessé et une femme tuée.

La police a dégagé la foule sur le pont, indiquant que le lieu "n'était pas sûr".

(Retrouvez ici notre direct sur l'attaque de Londres).

Les utilisateurs londoniens de Facebook peuvent rassurer leurs proches via le réseau social.


Commentaires

-