Attentat à Londres: La société Uber critiquée pour avoir augmenté ses prix lors de l’attaque

Attentat à Londres: La société Uber critiquée pour avoir augmenté ses prix lors de l’attaque

Publié le 05/06/2017 à 17:09 - Mise à jour à 17:23
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La société de VTC Uber a été vivement critiquée par ses utilisateurs pour une augmentation "inhabituelle" de ses prix lors de l’attentat qui a eu lieu à Londres samedi dernier. La firme a réagi dans la foulée et a promis de rembourser les clients concernés.

Alors que les taxis londoniens déposaient gratuitement des personnes à leur domicile, Uber a été fortement critiquée le soir de l’attentat, samedi 3. En effet, les utilisateurs qui désiraient fuir la zone de l'attaque ont eu la mauvaise surprise de découvrir que les prix avaient drastiquement augmenté. Sur les réseaux sociaux, les internautes ont été nombreux à interpeller l’enseigne. "Hey Uber, tu vas vraiment multiplier tes prix par deux pendant une attaque terroriste" , s’est indignée une cliente du service.

"Dès que nous avons entendu parler de l'incident, nous avons immédiatement suspendu la montée des prix tout autour de la zone de l'attentat -puis peu de temps après dans tout le centre de Londres- comme nous l'avions fait précédemment avec Manchester et Westminster", s’est justifié Uber dans un communiqué publié dimanche."Nous nous assurons que toutes les courses de la zone touchée soient gratuites" a conclu la firme. Toutes les personnes concernées par cette hausse seront donc remboursées.

Les prix sur l’application Uber étant régulés par un algorithme réagissant à la loi de l’offre et de la demande comme Uber l'explique sur son site, ils ont donc augmenté automatiquement car la demande a dépassé le nombre de conducteurs disponibles. 

Pour rappel, Londres a de nouveau été attaquée alors que touristes étrangers et fêtards anglais profitaient de la soirée, dans les bars et restaurants branchés de la capitale. Trois individus, abattus par la police par la suite, ont foncé dans la foule avec leur véhicule avant de sortir poignarder des passants. Il s'agit de la troisième attaque terroriste sur le sol britannique en moins de trois mois. Deux semaines plus tôt, le 22 mai dernier, un kamikaze s'était fait exploser à la fin du concert d'Ariana Grande à Manchester, faisant 22 morts et plus de 100 blessés.

Une attaque meurtrière qui avait eu lieu deux mois jour pour jour après celle de Londres qui avait fait cinq morts. Sur le pont de Westminster, un homme avait foncé dans la foule avec un véhicule avant de poignarder un policier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


La firme de VTC a été accusée par ses utilisateurs de n'avoir pas pratiqué la gratuité des Uber pendant l'attentat de samedi dernier.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Société




Commentaires

-